Mars est à observer dans des conditions inédites en ce moment. Ce 6 octobre 2020, la planète est au plus près de la Terre, à une distance de 62 millions de kilomètres.

62 millions de kilomètres : c’est la distance qui sépare aujourd’hui Mars de la Terre. Ce mardi 6 octobre 2020, la planète est à son périgée. C’est un événement inhabituel : il est possible d’admirer actuellement Mars dans des conditions qui ne se sont pas produites depuis 15 ans, en raison de sa proximité et de sa position dans le ciel.

« Mars en ce moment est très brillante et très facile à voir à l’œil nu », confirme Eric Lagadec, astronome adjoint au Laboratoire Lagrange de l’Observatoire de la Côte d’Azur, auprès de Numerama. Le rapprochement progressif de Mars avec la Terre est bien visible sur les photographies de l’astre partagées sur les réseaux sociaux par les astronomes amateurs et professionnels. Sur cette image, Andy Casely, qui publie régulièrement des vues du ciel, a réalisé un montage de ses observations au télescope, où l’on voit Mars de plus en plus grosse — au fur et à mesure de son approche. « Elle a passé 2020 à s’approcher de la Terre, pendant le printemps et l’été de l’hémisphère sud de Mars », commente l’astrophotographe.

Mars se trouve très exactement au périgée à 16h18, heure à laquelle la planète n’est évidemment pas visible dans le ciel. Cette semaine, il faut attendre 20h20 pour observer Mars, qui se trouve dans la constellation des Poissons, à l’œil nu. Elle reste observable jusqu’à 8h du matin. La planète est actuellement positionnée de façon à être vue depuis l’hémisphère nord comme depuis l’hémisphère sud.

Mars est bientôt à l’opposition

Le périgée de Mars se produit une semaine avant un autre événement astronomique notable : le mardi 13 octobre, la planète rouge sera à l’opposition. Cela se traduira « par des conditions d’observation optimales pour Mars, qui sera visible toute la nuit (à l’est en début de nuit, à l’ouest à l’aube) », nous explique Eric Lagadec. L’opposition se produit lorsque l’écart angulaire entre deux astres dans le ciel est de 180°. Plus simplement, cela veut dire que Mars est à l’opposé du Soleil dans le ciel, lorsqu’on l’observe de la Terre. Quand le Soleil se couche, Mars se lève, et inversement. L’opposition de Mars a lieu tous les deux ans.

Ce n’est pas d’ailleurs pas un hasard si les missions spatiales vers la planète se sont multipliées ces derniers mois, comme le souligne le médiateur scientifique Pierre Henriquet sur Twitter. La mission Mars 2020, qui embarque le rover Perseverance, a par exemple quitté la Terre fin juillet. Les projets d’exploration spatiale tirent parti de configurations particulières, comme les rapprochements entre les astres.

Mars le 1er octobre 2020. // Source : Flickr/CC/Dominique Dierick (photo recadrée)

Ensuite, il faudra attendre 2029

Un tel rapprochement entre la Terre et Mars ne se reproduira pas de sitôt, prévient ScienceAlert : il faudra attendre 2029 pour que les deux astres commencent à nouveau à réduire la distance qui les sépare, pour arriver à un écart de 56,9 millions de kilomètres en 2035. Dans deux ans, Mars sera à 81 millions de kilomètres, selon les précisions d’Eric Lagadec.

L’opportunité de distinguer l’éclat de Mars aussi bien, avec ou sans instrument, est donc à saisir. Pour suivre la position de la planète dans le ciel ces jours-ci, vous pouvez utiliser le site d’Heavens-Above (en indiquant bien votre position dans l’encadré à droite). Vous pouvez également voir ici la position des planètes dans le système solaire, dont celles de Mars et de la Terre.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo