Un train de satellites Starlink était observable du 22 au 26 avril 2020, chaque jour aux alentours de 22h. Pourquoi cessent-ils ensuite d'être visibles ?

Plusieurs points lumineux sont passés dans le ciel, aux alentours de 22h, ces derniers jours. C’étaient des satellites de la constellation Starlink, le projet d’accès à Internet de SpaceX. Du mercredi 22 au dimanche 26 avril 2020, les satellites de ce septième lancement étaient visibles dans le ciel. À partir de ce lundi, il n’est plus possible de les observer. Pourquoi ?

Plusieurs paramètres permettent de comprendre pourquoi les satellites ne sont restés que momentanément visibles sous cette forme de « train » (plusieurs points brillants qui se succèdent dans le ciel). Cela tient au fait qu’ils se déplacent en orbite basse, à leur inclinaison par rapport au Soleil ainsi qu’aux bonnes conditions météorologiques, résume le National Space Center (un musée scientifique à Leicester en Angleterre) auprès de The Independent.

Le train de satellites photographié le 25 avril en Seine-et-Marne. // Source : Flickr/CC/Alain Stoll (photo recadrée)

La file de satellites s’étire peu à peu

Ces satellites ont été envoyés par paquet de 60 dans l’espace à bord d’une fusée Falcon 9, le 22 avril. Lors du lancement, ils ont quitté tous ensemble le dernier étage de la fusée, explique le médiateur scientifique Pierre Henriquet via Twitter. Puisque les satellites n’évoluent pas tous à la même vitesse, certains d’entre eux sont en avance sur les autres. C’est pourquoi on peut voir pendant plusieurs jours ce groupe évoluer en file. « Mais avec le temps, ils s’éloignent les uns des autres et se déplacent plus loin dans l’espace, ce qui les rend moins évidents [à voir] pour un simple observateur », complète le National Space Center.

Une autre occasion d’observer ces objets pourrait se présenter bientôt : les huitième et neuvième lancements de Starlink sont prévus pour le mois de mai (les jours précis ne sont pas encore indiqués). Lors de ce futur passage, des outils comme le site Heavens-Above devraient aider pour savoir où les observer précisément.

La mise en service de la constellation Starlink est prévue pour cette année. Au total, SpaceX prévoie de déployer au moins 12 000 satellites dans un premier temps. Des astronomes et météorologues s’inquiètent cependant de voir leurs travaux perturbés par la présence de ces objets.

Partager sur les réseaux sociaux