L’atterrissage de Chandrayaan-3 sur la Lune n’était pas seulement historique pour l’Inde. Cet événement a aussi créé un énorme halo à la surface de l’astre, visible depuis l’espace.

Voilà 2 mois que la mission Chandrayaan-3 s’est achevée sur la Lune. Après 14 jours d’activité, l’atterrisseur Vikram et le rover Pragyan étaient entrés dans une nuit glaciale, laissant peu d’espoir sur la possibilité que leur mission reprenne ensuite. Malgré tout, l’ISRO (Organisation indienne de recherche spatiale) n’a pas à rougir, la mission de Chandrayaan-3 sur la Lune restera gravée dans l’histoire spatiale comme un succès incontestable.

Lors de son atterrissage sur la Lune, Chandrayaan-3 a formé un étonnant halo à la surface de l’astre. C’est ce qu’ont constaté des scientifiques, qui ont annoncé leur trouvaille dans la revue Journal of the Indian Society of Remote Sensing, le 26 octobre 2023 — étude relayée par le média Space. Les chercheurs ont pu étudier cette formation grâce à une autre sonde indienne, l’orbiteur de Chandrayaan-2 (dont l’atterrisseur s’était crashé sur la Lune en 2019).

Une énorme tache autour de Chandrayaan-3 sur la Lune

« L’atterrisseur Vikram de la mission Chandrayaan-3 s’est posé près du pôle Sud de la Lune le 23 août 2023. Pendant l’action des propulseurs de l’étage de descente et l’atterrissage qui s’est ensuivi, une quantité importante de matériau lunaire superficiel a été éjecté, ce qui a engendré une anomalie de réflectance ou un ‘halo d’éjecta’ », écrivent les scientifiques.

Le halo est visible en rougeâtre sur l'image. // Source : Singh, S., Chauhan, P., Roy, P. et al.
Le halo est visible en rougeâtre sur l’image. // Source : Singh, S., Chauhan, P., Roy, P. et al.

Quelques heures avant l’arrivée de Chandrayaan-3 sur la Lune, la sonde Chandrayaan-2 est passée au-dessus du site et a acquis des images de la zone. Puis, elle a fait de même après que Chandrayaan-3 se soit posée, non sans perturber les lieux. Résultat : sur les images, les scientifiques ont pu découvrir la présence du halo, ressemblant à « une tache lumineuse irrégulière entourant l’atterrisseur ». La surface lunaire couverte par le matériau éjecté lors de l’atterrissage est imposante, car estimée à environ 108,4 mètres carrés, indiquent les chercheurs sur la base de l’analyse des pixels. Approximativement 2,06 tonne de matériau lunaire a été déplacé, selon leurs estimations.

Comme le remarquent nos confrères de Space, d’une certaine façon, la mission Chandrayaan-2 a ainsi observé Chandrayaan-3 réussir ce qu’elle n’avait jamais réussi à atteindre. À l’époque, Chandrayaan-2 avait déjà pour objectif de poser un rover près du pôle Sud lunaire, mais un crash avait tout anéanti en 2019. C’est aussi pour cela que la mission Chandrayaan-3 était si attendue. L’Inde a confirmé avoir appris de ses erreurs avec Chandrayaan-3, qui a d’ailleurs fait d’étonnantes découvertes sur la Lune.

@numerama

La mission indienne Chandrayaan-3 a réalisé sa première expérience : elle a pris la température du sol lunaire à un endroit bien particulier. Une première mondiale, qui a permis de recueillir des données importantes. #chandrayaan #espace #lune #incroyable #numerama #astronomie

♬ son original – Numerama

Nouveauté : Découvrez

La meilleure expérience de Numerama, sans publicité,
+ riche, + zen, + exclusive.

Découvrez Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !