Si tout se passe bien, le 24 septembre 2023, la Nasa vivra l’aboutissement d’une mission très importante. Sa sonde OSIRIS-REx revient vers la Terre pour y larguer une capsule. Dedans, se trouvent les rares échantillons d’un astéroïde.

Ce devrait être une nouvelle date majeure de l’année 2023 dans la conquête spatiale. Le 24 septembre, la mission OSIRIS-REx de la Nasa revient sur Terre. C’est la fin d’un long voyage pour cette aventure. Elle avait été entamée en 2016 avec le lancement de la sonde dans l’espace, en direction de l’astéroïde Bennu. Un temps fort de la mission avait été la collecte d’échantillons de cet astéroïde en 2020.

C’est cette précieuse cargaison que le vaisseau d’OSIRIS-REx rapporte sur Terre le 24 septembre prochain. « À bord, on estime à 250 grammes la quantité de matière rocheuse recueillie à la surface de Bennu en 2020 — le premier échantillon d’astéroïde de la Nasa et le plus gros jamais recueilli dans l’espace », résumait la Nasa le 8 septembre dernier. Il y avait tellement de matière lors du prélèvement d’OSIRIS-REx sur Bennu qu’une partie avait menacé de s’échapper.

OSRIS-REx : au terme de 7 ans de mission, 13 minutes décisives

Lorsque la capsule d’OSIRIS-REx contenant les échantillons entrera en contact avec l’atmosphère terrestre, tout ira très vite. L’investissement des 7 années de cette mission décisive pour la Nasa se jouera en à peine 13 minutes, soit le temps nécessaire pour que la capsule atteigne la surface de la Terre. Si tout se passe bien, la capsule atterrira au large de la Californie. La zone de récupération est un vaste polygone de 58 km de long et 14 km de large, à l’Utah Test & Training Range (UTTR), un espace utilisé par l’armée américaine pour mener des tests d’armes.

Dès que la capsule sera posée, il n’y aura pas de temps à perdre. Les premières analyses des échantillons de Bennu pourront commencer.

Arrivée de l'échantillon de Bennu, vue d'artiste. // Source : Capture d'écran Nasa Goddard
Arrivée de l’échantillon de Bennu, vue d’artiste. // Source : Capture d’écran Nasa Goddard

Des bouts d’astéroïdes pour percer de nombreux mystères

Les échantillons récupérés dans l’espace étant rares, d’autant plus ceux issus d’astéroïdes, les scientifiques sont impatients d’analyser ceux de Bennu pour répondre à de nombreuses questions. Par exemple : pourquoi certains astéroïdes sont-ils si rocheux ? Ou pourquoi Bennu éjecte-t-il de mystérieuses particules ? Comment sont nés les astéroïdes Bennu et Ryugu ?

On sait déjà, grâce aux photos de Bennu prises par OSIRIS-REx, que notre vision des astéroïdes pourrait être bouleversée par cette mission. Il est maintenant temps de le vérifier.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.