Les températures de plus en plus estivales rendent les sorties nocturnes plus agréables. Pourquoi ne pas en profiter pour admirer le ciel ? Voilà les phénomènes astronomiques faciles à voir en juin 2023.

Mai 2023 s’achève avec l’élongation maximale de Mercure. Un nouveau mois d’observations astronomiques commence désormais, toujours plus facilité par les températures printanières de juin. Entre autres, on peut s’attendre à une Vénus très brillante, à plusieurs rapprochements d’astres ainsi qu’à un essaim d’étoiles filantes. Tout cela, visible même sans télescope — mais, si un tel achat vous tente, consultez alors notre guide des lunettes et des télescopes pour admirer le ciel.

Voici les dates à noter pour ne manquer aucun phénomène céleste en juin 2023.

Les phases de la Lune

Même en 2023, atteindre la Lune reste compliqué. Pour les astronomes professionnels, l’astre le plus lumineux du ciel nocturne reste encore mystérieux : on vient seulement de découvrir que la Lune cachait bien quelque chose en son cœur. Et, pour les amateurs d’astronomie, même grands débutants, la Lune est une cible parfaite : on distingue à l’œil nu ou avec des jumelles des formations à sa surface. On peut aussi suivre les phases lunaires au long du mois.

  • Le dimanche 4 juin, c’est la pleine Lune. Elle est alors à l’opposition — l’opposé du Soleil par rapport à la Terre.
  • Le samedi 10 juin correspond au dernier quartier de Lune. La Lune est en quadrature Ouest.
  • Puis, le dimanche 18 juin, c’est la nouvelle Lune. Inutile de tenter de la voir : étant en conjonction avec le Soleil, l’astre nous présente une face complètement obscure.
  • Enfin, on retrouve une demi-Lune le lundi 26 juin, avec le premier quartier. La Lune est en quadrature Est.
Quartier de Lune. // Source : Canva
Quartier de Lune. // Source : Canva

Les planètes visibles à l’œil nu

Toutes les planètes visibles à l’œil nu sont présentes en début de mois. Puis, Mercure se retire du ciel nocturne. Il reste néanmoins Vénus, Mars, Jupiter et Saturne pour enchanter nos nuits — ou tromper l’ennui lors d’une insomnie.

Le tableau suivant indique les horaires de visibilité des planètes, et dans quelles constellations les voir.

MercureVénusMarsJupiterSaturne
Du 1er au 45h40 – 5h50
Bélier
21h50 – 0h30
Gémeaux
21h50 – 0h50
Cancer
5h – 5h50
Bélier
3h20 – 5h50
Verseau
Du 5 au 11invisible22h – 0h20
Cancer
22h – 0h20
Cancer
4h40 – 5h40
Bélier
2h50 – 5h40
Verseau
Du 12 au 18invisible22h – 0h10
Cancer
22h – 0h20
Cancer
4h10 – 5h40
Bélier
2h20 – 5h40
Verseau
Du 19 au 25invisible22h – 23h50
Cancer
22h – 0h
Lion
3h50 – 5h40
Bélier
1h50 – 5h40
Verseau
Du 26 au 30invisible22h – 23h30
Lion
22h – 23h40
Lion
3h20 – 5h50
Bélier
1h30 – 5h50
Verseau

Les autres phénomènes astronomiques

Voici enfin les autres phénomènes astronomiques qui rythment ce mois de juin 2023 dans le ciel de la France métropolitaine.

  • Le dimanche 4 juin, c’est la plus grande élongation de Vénus. La planète est à l’est du Soleil. Il faut donc la chercher au crépuscule, le soir après le coucher du Soleil.
  • Le samedi 10 juin, le dernier quartier de Lune est très proche de Saturne.
  • Une autre conjonction survient le mercredi 14 juin, avec un binôme entre la Lune et Jupiter.
  • Le mercredi 21 juin, c’est le solstice d’été dans l’hémisphère nord, à 16h57 très précises.
  • Le jeudi 22 juin, la Lune est en conjonction avec Vénus le soir.
  • Le mardi 27 juin, c’est le maximum d’activité d’un essaim d’étoiles filantes, les Bootides.

L’observation du ciel peut commencer ! On vous souhaite de belles nuits étoilées et, évidemment, une météo clémente pour admirer les astres en juin.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.