Plusieurs contenus à caractère transphobe ont visiblement été retirés des versions PS5 et Xbox Series de GTA V. Il était temps, près de dix ans après la sortie du jeu original.

En septembre 2021, l’association Out Making Games, qui aide les personnes LGBTQ+ dans le secteur du jeu vidéo, publiait une lettre ouverte à Rockstar Games. Dans celle-ci, elle implorait le studio de retirer les contenus à caractère transphobe de GTA V, mis en lumière par un article de Kotaku publié quelques jours auparavant.

La journaliste Carolyn Petit y dépeignait un jeu charriant des stéréotypes fâcheux, à l’instar de prostitués maquillés vulgairement et arborant un renflement excessif au niveau de l’entrejambe. Elle était même tombée sur une vidéo YouTube dans laquelle un joueur s’amusait à brutaliser gratuitement ces personnages trans.

Le lobbying de Out Making Games a visiblement été entendu.

Dans un communiqué publié le 18 avril, l’association se félicite de voir que plusieurs contenus transphobes ont été supprimés des versions les plus récentes de GTA V. Initialement lancé en 2013 sur PS3 et Xbox 360, le blockbuster de Rockstar Games a récemment eu droit à une réédition sur PS5, Xbox Series S et Xbox Series X. Au-delà des améliorations graphiques attendues, il y a donc eu ces changements bienvenus, que Rockstar Games n’a pas encore commentés publiquement.

Personnage transgenre dans GTA V
Un personnage transgenre dans GTA V. // Source : Capture YouTube

Fini le GTA V transphobe ?

« GTA V est un jeu très populaire avec des millions de joueurs dans le monde, et cette évolution peut avoir un gros impact sur la manière dont les gens voient les personnes transgenres », indique Out Making Games.

Un premier changement avait été repéré le 6 avril par l’utilisateur Reddit JayProspero. Captures à l’appui, il montre qu’une figurine de la collection fictive Captain Spacetoy a disparu. Sa particularité ? On pouvait changer ses parties génitales. Dans un tweet publié le 8 avril, Kirsty Cloud, administratrice d’une communauté importante de GTA, indique que les personnages trans de GTA V, qui peuvent aussi être perçus comme des drag queens, n’apparaissent plus que dans une zone située autour d’un nightclub (Cockatoos). Autant de preuves qui ont poussé Out Making Games à applaudir, enfin, Rockstar Games.

« GTA V est un jeu très populaire et cette évolution peut avoir un gros impact sur la manière dont les gens voient les personnes transgenres »

Dans cet article publié par BuzzFeed en 2013 et intitulé « Grand Theft Auto V Is Just As Transphobic As You’d Expert » (soit « Sans surprise, GTA V est transphobe »), on peut tomber sur plusieurs lignes de dialogues choquantes, prononcées par les héros du jeu. « Bonjour monsieur. Je veux dire… madame. Enfin, peu importe », lâche par exemple Michael quand Franklin peut dire : « Eh, tu devrais continuer à prendre tes hormones ! » Ces phrases insultantes auraient également été retirées.

Bien sûr, la saga GTA est connue pour être crue, violente et satyrique. Elle a montré sa faculté à se moquer de tout et n’importe quoi et à heurter les consciences. Sans doute avec excès, parfois. Rockstar Games a tendance à un peu trop forcer les clichés et à les passer sous le prisme de l’humour, négligeant l’impact que cela pourrait avoir sur les personnes directement concernées.

Ce manque de dosage a parfois joué des tours aux développeurs. En Australie, l’enseigne Target avait retiré GTA V de la vente pour son traitement des femmes. Dans un autre registre, toute représentation du drapeau confédéré — symbole d’esclavage et de racisme — a été supprimée (exemples : dans GTA V, puis dans la compilation GTA Trilogy Definitive Edition).

Rockstar Games devra certainement faire montre de plus de subtilité pour GTA 6 (ou GTA VI), sous peine de provoquer, une fois encore, des levers de boucliers légitimes. Moins de sexisme, moins de xénophobie pour un GTA meilleur et plus conforme aux attentes contemporaines dans la société.