Microsoft déploie sur PC une technologie déjà éprouvée sur Xbox Series X. Avec elle, les jeux vidéo vont pouvoir se charger encore plus vite, notamment sur certains SSD.

C’est une différence que les joueurs et les joueuses connaissent très bien : un jeu vidéo installé sur un SSD se lancera plus vite en comparaison d’un disque dur classique. Cet écart de performance s’observe d’ailleurs aussi avec le système d’exploitation : à l’allumage de l’ordinateur, l’OS se charge beaucoup plus vite, en quelques secondes à peine.

API ?

Acronyme d’interface de programmation, une API permet à un logiciel de traiter des données venant d’une autre application, qui lui sont nécessaires pour les tâches qu’il a à accomplir.

Bonne nouvelle : les temps de chargement des jeux vidéo devraient encore diminuer si certaines caractéristiques techniques sont respectées. Sur l’un de ses blogs, Microsoft a annoncé la disponibilité de l’API DirectStorage pour les ordinateurs sous Windows 10 et 11, le 14 mars 2022. Cette API, si elle est utilisée par les studios de jeux vidéo, tirera davantage parti des matériels les plus récents.

La technologie DirectStorage n’est pas tout à fait nouvelle dans le milieu du gaming. En fait, elle est issue de l’univers des consoles et plus précisément de la famille des Xbox. Microsoft l’avait mentionnée dès 2020 à l’occasion d’un évènement consacré à la Xbox Series X, qui est la console la plus puissante de la génération actuelle des Xbox.

De la Xbox au PC

Désormais, cette API se propage à l’univers PC, un autre domaine sur lequel Microsoft est largement présent avec ses systèmes d’exploitation Windows et ses studios de jeux vidéo. Son arrivée n’était de toute façon qu’une question de temps : Microsoft en faisait à nouveau la promotion au mois d’octobre 2021, au moment de la sortie de Windows 11.

Cela veut-il dire que tout le monde pourra bénéficier des atouts de cette API, du moment que l’ordinateur utilisé fonctionne avec Windows 10 ou 11 ? Oui… et non. L’API aura certes une incidence positive sur les jeux vidéo qui l’exploiteront, quel que soit le type de support de stockage selon Microsoft, mais ses mérites se verront surtout avec un certain type de SSD. Et ce sont des SSD NVMe dont il est question.

« Bien que vous puissiez constater des avantages sur n’importe quel type de périphérique de stockage, l’installation de jeux sur un SSD NVMe maximisera vos performances d’Entrée/Sortie et vous aidera à profiter plus pleinement des avantages de DirectStorage », est-il écrit. En clair : les SSD plus anciens, basés sur une interface SATA, en profiteront moins.

Cyberpunk 2077
Pour les jeux imposants, comme Cyberpunk 2077, l’API devrait être pratique pour éviter de perdre trop de temps. // Source : CD Projekt Red

Le NVMe (Non-Volatile Memory Express) est une spécification qui est capable de traiter les données quatre fois plus rapidement que le SATA (Serial Advanced Technology Attachment). Outre une excellente vitesse d’écriture, le NVMe est aussi capable de dénicher et localiser les données dix fois plus rapidement, rapportait Le Monde Informatique en 2019.

Outre une condition matérielle pour tirer le plein potentiel du NVMe, il y a aussi une condition logicielle : il faut que les studios de jeux vidéo s’en emparent. On peut raisonnablement penser que toutes les propriétés de l’entreprise américaine l’adopteront tôt ou tard pour améliorer le confort quotidien des joueurs et des joueuses.

Les disques SSD NVMe sont devenus courants ces dernières années. On trouve des modèles à des prix de plus en plus attractifs, tout en revendiquant des capacités de stockage suffisamment remarquables pour ne plus avoir à rougir face aux disques durs. Basculer d’un disque dur à un SSD peut être un bon moyen de redonner un coup de fouet à son PC.