Après le succès massif de Pokémon Go, Niantic et Nintendo vont une nouvelle fois collaborer pour lancer des applications basées sur la réalité augmentée. La première s'articulera autour de la licence Pikmin.

Nintendo et Niantic sont parvenus à obtenir un succès retentissant avec l’application Pokémon Go, qui continue de remplir le quotidien de millions de gens à travers le monde, presque cinq ans après son lancement. Cette alliance extrêmement profitable a donné des idées aux deux entreprises, car elles ont officialisé un nouveau partenariat dans un communiqué publié le 23 mars. Il concerne d’abord une application en réalité augmentée aux couleurs de Pikmin, une licence créée par Nintendo.

« Première d’une série d’applications que les deux entreprises développent ensemble, l’expérience est pensée pour rendre la marche plus amusante », peut-on lire en préambule. Tout porte à croire qu’il ne s’agira pas d’une application aussi ambitieuse que Pokémon Go, qui a reçu plusieurs mises à jour majeures depuis son lancement et a su se réinventer pour les périodes de confinement, mais une application plus simple d’activité physique.

Pikmin 3 Deluxe // Source : Nintendo

Nintendo veut nous encourager à marcher

Nintendo et Niantic ne disent rien sur les activités proposées par cette application, sinon qu’elle nous encouragera à marcher. On sait déjà que la réalité augmentée fera apparaître des Pikmin tout autour de nous, mais il reste à connaître les interactions prévues par les deux entreprises pour apprécier la marche. Développée par Niantic Tokyo Studio, l’application est attendue pour 2021. D’autres adaptations des marques phares de Nintendo devraient suivre.

« La technologie de réalité augmentée de Niantic nous permet de voir le monde comme si les Pikmin y vivaient secrètement. Basée sur la volonté de rendre la marche plus amusante, notre mission est  de proposer aux gens une expérience très différente des jeux traditionnels. Nous espérons que les Pikmin et cette application deviendront des partenaires de vos vies », explique Shigeru Miyamoto, papa des Pikmin, créatures mignonnes qui répondent au doigt et à l’œil dans les jeux de stratégie éponymes. Le dernier épisode en date est un remake paru en 2020 sur Nintendo Switch.

Deux enjeux sanitaires entourent cette application Pikmin. Le premier concerne le timing de lancement, alors que la pandémie de coronavirus, n’encourage pas toujours à sortir de chez soi, selon les pays. Le second constitue aussi une réponse au problème de la sédentarité : il est recommandé de marcher un certain nombre de pas par jour, mais ce seuil n’est pas toujours respecté.

Par ailleurs, Nintendo pense aussi à ses intérêts : l’application mobile pourrait être une bonne opportunité de rendre les Pikmin plus attractifs auprès du public, car ils ne sont pas les mascottes les plus populaires de Nintendo. Il reste à savoir si ça paiera, car l’aventure de la réalité augmentée ne paie pas toujours : si Niantic a réussi avec Pokémon, il n’est pas parvenu à transformer l’essai avec Harry Potter.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo