Niantic Labs a pris la décision d'adapter le gameplay de Pokémon Go au contexte d'une pandémie. Le but est d'éviter aux joueurs d'avoir à trop bouger pour continuer à progresser.

La pandémie de coronavirus concerne tout le monde, même les studios de jeux vidéo. Car Niantic Labs se retrouve dans l’embarras avec Pokémon Go, qui encourage à bouger loin de chez soi pour progresser — une exigence en inadéquation avec le contexte actuel. Mais le développeur a décidé de s’adapter, comme annoncé dans les colonnes de Polygon le 12 mars.

Les mesures prises par Niantic Labs consistent à empêcher les joueurs d’avoir à trop sortir de chez eux. L’expérience ne s’inscrira plus vraiment dans la philosophie de Pokémon Go, mais il s’agit d’un mal nécessaire pour pouvoir continuer à capturer des créatures même pendant une période compliquée. Le but des changements est de faciliter la collecte de Pokémon dans un périmètre restreint — à huis clos, ou à proximité de la maison.

Pokémon Go // Source : Niantic Labs

Pokémon Go s’adapte à la pandémie de Coronavirus

«  En plus d’avoir fait ces mises à jour basées sur la situation sanitaire globale, nous encourageons aussi les joueurs à prendre les bonnes décisions sur les endroits où aller et sur ce qu’il est nécessaire de faire dans l’intérêt de leur santé et de celle de leur entourage », explique Niantic, qui en appelle à la responsabilité des utilisateurs. Concrètement, il demande aux joueurs de ne prendre aucun risque inconsidéré. 

Concernant le gameplay, voici les changements temporaires apportés :

  • Le pack de 30 Encens, objets qui attirent les Pokémon vers soi, est vendu une seule PokéPièce, soit une réduction de 99 % (valable une seule fois) ;
  • Les Encens durent une heure au lieu de 30 minutes ;
  • Les œufs éclosent deux fois plus rapidement (moins besoin de marcher) ;
  • Les PokéStops proposent plus d’objets.

Par ailleurs, Niantic a annoncé le 12 mars que la Journée Communauté d’Abra, prévue ce dimanche 15 mars, a été reportée à une date inconnue. Il s’agit d’une autre mesure de sécurité pour protéger les joueurs, en évitant les rassemblements à un même endroit. Le même jour, le studio a indiqué la prolongation des Raids Cobaltium et Lugia.

Il est intéressant de voir un phénomène comme Pokémon Go s’adapter à une situation de crise. Et Niantic a toutes les raisons de se plier aux restrictions induites d’une pandémie : en 2019, son jeu a rapporté près de 900 millions de dollars — un record depuis son lancement en 2016.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo