À l'occasion de ses 35 ans, Mario, célèbre mascotte de Nintendo, cède à l'appel du Battle Royale. Disponible gratuitement pour les abonnés au Nintendo Switch Online, il repose sur la nostalgie et le talent.

En cette année 2020, Mario fête ses 35 ans. Pour l’occasion, Nintendo a prévu les choses en grand. Après la compilation Super Mario 3D All-Stars, qui permet de (re)découvrir Super Mario Sunshine, la firme nippone lance Super Mario Bros. 35, disponible gratuitement pour les abonnés Nintendo Switch Online. Il s’agit d’une relecture du genre Battle Royale, demandant à 35 joueurs de s’affronter sur les niveaux tirés du tout premier Super Mario Bros. dans une course contre la montre.

Super Mario Bros. 35 fait appel à la nostalgie, un argument moins pertinent pour celles et ceux qui n’auraient pas connu le jeu original… Comme le jeu vidéo reste une expérience compétitive, connaître les niveaux offre un avantage certains sur les autres. Pour niveler un peu les parties, il existe un mode entraînement.

Super Mario Bros. 35 // Source : Nintendo

Dans Super Mario Bros. 35, les premiers pas sont compliqués

Étrangement, Super Mario Bros. 35 n’explique pas grand-chose, malgré un écran bien garni en informations. Vous avez par exemple une vue sur la partie des autres… alors qu’il est crucial de se concentrer sur ce que l’on fait.

L’idée est de mettre des obstacles sur le parcours des adversaires. Pour ce faire, chaque ennemi que vous éliminez est envoyé automatiquement chez un opposant, en plus de vous faire gagner quelques précieuses secondes (tout le monde commence avec 35 secondes en réserve). On peut choisir le destinataire à l’aide du stick gauche (on avance avec la croix directionnelle) ou opter pour un raccourci qui sélectionnera un joueur sous condition (exemple : celui qui a le chronomètre le plus bas), comme c’était déjà le cas dans Tetris 99. Là se trouvent les rares orientations stratégiques, puisqu’on pourra décider de s’attaquer au participant le mieux parti ou, au contraire, d’achever quelqu’un plus mal au point. La manière dont on influe sur la partie des autres n’est pas toujours très claire mais la clef de la réussite passe surtout par la capacité à bien gérer son temps.

Un mouvement mal ajusté et c’est un game over assuré

On décèle vite quelques astuces pour se créer un chronomètre confortable. Il est préférable d’enchaîner les sauts sur les ennemis plutôt que de les tuer un-à-un. La fleur qui lance des boules de feu est précieuse pour se frayer un chemin sans embûche, mais elle n’offre qu’une seule seconde pour chaque bestiole éliminée. Il ne faut pas hésiter à ramasser un bonus déjà activé et à dépenser les pièces pour se faciliter la vie. À mesure que les essais s’enchaînent, on comprend les subtilités du gameplay et ce qu’il faut faire pour perdre le plus tard possible.

Concrètement, les sauts sont un tantinet difficiles à maitriser en raison de la lourdeur du plombier. Cette spécificité vient ajouter un peu de piment aux parties : un mouvement mal ajusté et c’est un game over assuré. Il faut du doigté pour être le dernier survivant.

Super Mario Bros. 35 // Source : Nintendo

Addictif ? Oui. Limité ? Aussi

Si Nintendo est parvenu à s’approprier les règles du Battle Royale pour les adapter à son jeu hommage à Mario, force est de reconnaître que Super Mario Bros. 35 affiche très vite ses limites. Les sessions assez courtes — une dizaine de minutes au grand maximum — jouent pour lui mais le nombre limité de niveaux — 32, qu’il faut débloquer — accouche d’une expérience répétitive. Pour offrir des motivations supplémentaires aux fans, un système de progression permet de débloquer des nouvelles icônes tandis que des défis journaliers offrent l’opportunité de s’enrichir (pour démarrer une partie avec un bonus). On a connu des objectifs plus excitants. Il ne faudra malheureusement pas espérer des mises à jour importantes, la disponibilité de Super Mario Bros. 35 n’étant garantie que jusqu’au 31 mars 2021.

Nintendo va simplement chercher à casser la routine avec un mode Bataille spéciale, qui applique un paramètre à tout le monde (exemple : commencer avec 100 pièces) et repose sur un enchaînement préétabli des niveaux. La curiosité poussera certains à lancer occasionnellement Super Mario Bros. 35 pour voir ce qu’a imaginé Nintendo, malgré une expérience de jeu très similaire.

À noter enfin que l’on peut consulter ses statistiques depuis le menu principal. On y trouve notamment une courbe indiquant la position moyenne à laquelle on termine. Bien sûr, finir premier est loin d’être une mince affaire.

En bref

Super Mario Bros. 35

Note indicative : 3/5

Avec Super Mario Bros. 35, Nintendo parvient tout à la fois à s’approprier les règles du Battle Royale et à rendre hommage à son jeu culte. Plus qu’un simple portage, il joue sur la nostalgie et le talent de tout à chacun pour des parties rapides et pimentées, aux règles d’abord troubles puis claires comme de l’eau de roche.

Si on entrevoit un argument addictif à Super Mario Bros. 35, le jeu demeure une expérience limitée et vite répétitive, surtout face à Tetris 99. On rappelle néanmoins qu’il est proposé gratuitement dans le cadre de l’abonnement Nintendo Switch Online.

 

Top

  • Appropriation intéressante des règles du Battle Royale
  • Le côté hommage
  • C'est gratuit avec le Nintendo Switch Online

Bof

  • Vite répétitif et limité
  • On joue pour débloquer des icônes
  • (Disponible jusqu'au 31 mars 2021)

Crédit photo de la une : Nintendo

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo