Epic Games a demandé à la justice américaine de forcer Apple à remettre Fortnite sur l'App Store, qui y est bloqué depuis la mi-août 2020. Le studio s'inquiète de la disparition des joueurs sur iPhone et iPad à cause du blocage d'Apple.

Le nombre de joueurs actifs quotidiens de Fortnite sur iOS a baissé de 60 % entre la mi-août et le 2 septembre, a assuré le studio Epic Games, qui édite le jeu vidéo de survie et de construction, dans un recours déposé devant la justice américaine le 5 septembre, et qui est désormais public (et consultable ici en anglais).

La juge Yvonne Gonzalez Rogers devra rendre son verdict le 28 septembre prochain. En attendant, elle a déjà estimé, le 25 août dernier, qu’Apple n’était pour l’instant pas obligé de remettre Fortnite sur son App Store. En revanche, elle a décidé que la multinationale américaine n’avait pas le droit de bloquer tout l’écosystème d’Epic Games.

«  Les actes d’Apple causent des ravages dans la communauté de Fortnite », assène sans détour l’argumentaire du studio américain. « Les utilisateurs actifs sur iOS ont déjà décliné de 60 % entre le moment où Apple a entamé sa contre-attaque [le 13 août, ndlr] et le 2 septembre. Ceux qui continuent à jouer à Fortnite sur iOS y passent beaucoup moins d’heures par semaine. »

Wolverine dans Fortnite // Source : YouTube/Epic Games

« Les amis et la famille sont en train de disparaître »

À la mi-août 2020, Epic Games avait provoqué la colère d’Apple et Google en instaurant ses propres méthodes de paiement dans l’application Fortnite, ce qui n’est pas autorisé par les deux géants tech, qui prélèvent 30 % sur tous les achats réalisés dans des applications téléchargées depuis leurs magasins virtuels, l’App Store et le Google Play Store. C’est contre cette commission de 30 % que s’élève Epic Games, qui trouve injuste de devoir partager ses revenus avec d’autres.

Par conséquent, les propriétaires d’iPad et iPhone ne peuvent plus télécharger l’application Fortnite depuis le 13 août. Celles et ceux qui l’ont déjà, quant à eux, sont privés de toutes les mises à jour du jeu. C’est ce qu’il s’est passé le 28 août dernier, lorsqu’Epic Games a sorti la nouvelle saison 4 du chapitre 2 de Fortnite, à laquelle tout le monde a pu avoir accès, sauf ceux sur iOS. Ces derniers sont restés bloqués au troisième volet, et sont donc contraints de jouer entre eux, isolés, car les autres plateformes (PC, consoles) sont passées à la saison 4.

« Les amis et la famille sont en train de disparaître », a asséné dramatiquement Epic dans son recours en justice. « Les gens préfèrent en temps normal Fortnite aux autres jeux car Fortnite facilite le développement d’une communauté. Lorsque des millions de joueuses et joueurs sont contraints d’abandonner une communauté d’un jour à l’autre, Fortnite lui-même devient moins attractif. Pas seulement pour les joueurs qui ne peuvent plus jouer, mais aussi pour tous les autres joueurs. »

Le studio américain se dit inquiet de ne « jamais revoir ces joueurs », et se dit victime de « dommages irréparables ». En filigrane, le studio dévoile également ses plans de développement pour Fortnite, qui a vocation à devenir « un métaverse complet qui soit un espace virtuel interactif, persistant, avec de multiples utilités.  »

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo