Alors que le confinement a été prolongé jusqu’à la mi-mai, découvrez notre sélection de jeux de société sur tablette pour joueurs confirmés. Un excellent moyen pour passer le temps.

Les versions électroniques des jeux de société présentent des avantages indéniables face à leurs homologues physiques. Mise en place et rangement instantanés, prix plus abordables, automatisation d’actions rébarbatives (mélange des cartes, décompte des points), pas de place nécessaire pour jouer ou ranger les boites, etc. Seul leur manque l’aspect physique, tactile, le plaisir de manipuler les différents éléments du jeu, pions, cartes ou dés.

C’est encore plus flagrant en temps de confinement : une disponibilité immédiate, et des adversaires toujours prêts à jouer, que ce soit une intelligence artificielle, vos compagnons de confinement, ou en ligne, avec des amis ou des inconnus.

Bref, de quoi vous occuper de nombreuses heures, avec cette sélection d’adaptations sur tablette de jeux de société pour joueurs confirmés, adeptes des versions physiques. Malgré la présence de didacticiels, il vaut mieux déjà en connaitre les règles, ou jouer en ligne avec un ami qui peut vous les expliquer.

Retrouvez nos autres guides :

Note : les jeux de la sélection ont été joués plusieurs fois sur un iPad (avec iPadOS le plus à jour).

7 Wonders

La promesse de jouer jusqu’à sept joueurs à un jeu de stratégie (par opposition aux jeux d’ambiance) en moins d’une heure a largement contribué au succès de 7 Wonders. La version numérique ne déçoit pas de ce point de vue.

Vous êtes toujours à la tête d’un peuple de l’Antiquité, que vous tentez de faire croitre sur trois âges successifs. Que ce soit militairement, culturellement, par la science, ou un savant mélange des trois. Et aussi en récupérant les ressources nécessaires pour construire vos bâtiments, dont une des plus précieuses : la monnaie.

7 Wonders
7 Wonders

Nous vous avons déjà recommandé 7 Wonders Duel, la version uniquement pour deux joueurs. L’adaptation numérique du jeu originel est tout aussi recommandable. Paradoxalement, et même si ses règles sont plus abordables (après une première partie de découverte un peu difficile), cette version sur tablette est moins facile d’accès que son homologue pour deux joueurs. La faute à la grande quantité d’informations affichée à l’écran.

Si on ne connait pas le jeu en boite, on peut vite se retrouver perdu sous les cartes qui passent de joueur en joueur. Dans le cas contraire, c’est une franche réussite, que ce soit en local ou en ligne. Même à sept joueurs, les parties étant suffisamment courtes pour éviter les déconnexions intempestives.

Small World 2

Dans Small World vous incarnez un peuple (humains, elfes, amazones, sorciers, etc.) essayant d’occuper le plus grand nombre de régions, synonymes de point de victoire. Mais comme l’indique son titre, le territoire est trop petit, et les bastons inévitables.

Chaque peuple dispose d’une capacité spécifique, ainsi que d’un pouvoir spécial attribué aléatoirement. Le nombre de combinaisons est suffisant pour rendre chaque partie différente. D’autant que vous pouvez faire passer votre peuple en déclin en cours de jeu, pour ensuite en choisir un autre.

Small World 2
Small World 2

Small World 2 est une refonte de son grand frère, l’un des tout premiers jeux de société à connaitre une adaptation sur tablette. On y retrouve toute l’ambiance de la version physique, de la stratégie, de l’opportunisme, des batailles. Immanquablement, vous aurez envie, après quelques parties, de prendre les extensions en achat intégré pour augmenter le nombre de combinaisons de peuples et de pouvoirs.

Seul point négatif, la faible présence d’adversaires pour y jouer en ligne. C’est bien la seule chose à lui reprocher. Mais peut-être ne sommes-nous pas objectifs, Small World faisant partie de nos jeux de société favoris. Et son adaptation sur tablette lui fait honneur.

Splendor

Splendor est le jeu le plus simple à prendre en main de cette sélection. Mais sa « froideur » mécanique et son thème plaqué le rendent peu attirant de prime abord pour un public familial ou novice.

Tout tient dans la construction de votre « moteur » : commencer par acheter des cartes peu cher, permettant de monter en gamme et d’en acquérir de plus en plus onéreuses et intéressantes. En prenant surtout garde à ne pas rater le point de bascule à partir duquel il faut commencer à engranger des points de victoire.

Splendor
Splendor

Le jeu est fluide, les parties rapides, et très dynamiques à deux joueurs. Il a rencontré suffisamment de succès pour trouver immédiatement des adversaires en ligne.

Tout comme sa version en boite, l’adaptation sur tablette de Splendor est addictive à souhait. On enchaine les parties et on se souvient pourquoi il continue à occuper nos tables bien après sa sortie. Efficace est le qualificatif qui lui sied le mieux.

Terraforming Mars

Si les autres jeux de cette sélection sont réservés à un public plutôt connaisseur, Terraforming Mars est quant à lui destiné aux plus gamers d’entre vous.

Le but est de rendre Mars habitable, en augmentant sa température, son taux d’oxygène et en formant des océans. Le tout par le biais d’un draft de cartes, comme 7 Wonders… mais en nettement plus compliqué.

Terraforming Mars
Terraforming Mars

La complexité du jeu originel aurait pu mener à une adaptation sur tablette injouable et inadaptée. Mais les développeurs ont réussi à la rendre parfaitement digeste et ergonomique. Néanmoins, et encore davantage que pour les autres titres, nous ne le recommandons que si vous en connaissez déjà ses règles.

Au vu de la longueur des parties, il est à réserver pour des parties en local (à plusieurs ou contre les IA) ou contre des amis. Le risque de déconnexion est trop important pour s’y lancer avec des inconnus. En dehors de ça, Terraforming Mars sur tablette est un régal pour se faire des nœuds au cerveau.

Certains liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. Les liens affiliés dans les articles n’ont aucun impact sur les choix éditoriaux de la rédaction de Numerama et l’angle des articles. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo