Alors que le confinement a été prolongé jusqu’à la mi-mai, découvrez notre sélection de jeux de société sur tablette pour deux joueurs. Un excellent moyen pour passer le temps.

Les versions électroniques des jeux de société présentent des avantages indéniables face à leurs homologues physiques. Mise en place et rangement instantanés, prix plus abordables, automatisation d’actions rébarbatives (mélange des cartes, décompte des points), pas de place nécessaire pour jouer ou ranger les boites, etc. Seul leur manque l’aspect physique, tactile, le plaisir de manipuler les différents éléments du jeu, pions, cartes ou dés.

C’est encore plus flagrant en temps de confinement : une disponibilité immédiate, et des adversaires toujours prêts à jouer, que ce soit une intelligence artificielle, vos compagnons de confinement, ou en ligne, avec des amis ou des inconnus.

Bref, de quoi vous occuper de nombreuses heures, avec cette sélection d’adaptations sur tablette de jeux de société exclusivement pour deux joueurs, et toutes en français.

Retrouvez nos autres guides :

Note : les jeux de la sélection ont été joués plusieurs fois sur un iPad (avec iPadOS le plus à jour).

7 Wonders Duel

7 Wonders Duel est la variante exclusivement pour deux joueurs du célèbre 7 Wonders. S’il s’agit toujours de construire sa civilisation à l’aide de cartes, ses mécaniques ont été intelligemment adaptées pour le jeu en duel.

Malgré le nombre d’informations affichées à l’écran, l’interface reste fonctionnelle. Tout est fluide, léché, compréhensible. Les développeurs ont même pensé à l’adapter selon que l’on joue face à face ou côte à côte. Malin.

7 Wonders Duel

Sans être très compliquées, les règles demandent un temps d’apprentissage, en passant par un didacticiel. C’est mieux si vous connaissez déjà le jeu en boite.

Cette adaptation sur tablette est une vraie réussite. Le succès du jeu aidant, vous n’aurez aucun mal à trouver des adversaires en ligne. Si vous devez n’en garder qu’un de cette sélection, c’est assurément celui-ci.

Jaipur

Jaipur sur tablette est un régal pour les yeux. Les illustrations sont chatoyantes, lumineuses, pétantes.

L’interface est fluide et efficace, et un tutoriel vous prend par la main pour vous expliquer les règles de ce jeu de cartes basé sur la gestion de sa main et du tempo.

Cette version numérique est particulièrement recommandée pour y jouer seul, contre l’IA ou un adversaire en ligne. À deux sur le même appareil, les manipulations sont un peu pénibles : ses cartes devant rester cachées, il faut sans cesse se passer la tablette après avoir joué.

Jaipur

Une campagne, à la difficulté progressive et aux règles alternatives originales, lui assure une durée de vie conséquente et un intérêt constant.

Mr Jack Pocket

Mr Jack Pocket est une variante plus compacte et plus rapide du Mr Jack originel. À vrai dire, c’est même notre préféré de la gamme. Un concentré de stratégie, avec une juste dose de hasard, dans lequel l’inspecteur doit découvrir l’identité de Jack.

Cette adaptation numérique comprend notamment trois niveaux de difficulté. Même le premier vous donnera du fil à retordre. Idéal pour s’entrainer en confinement.

Mr Jack Pocket

L’interface ne s’encombre pas d’extravagances. Elle fait même un peu vieillotte. Mais elle est suffisante pour manipuler le matériel réduit (neuf tuiles, trois jetons).

Seule ombre au tableau, nous ne sommes pas parvenus à nous connecter pour jouer à distance (peut-être est-ce lié à notre compte). Heureusement, le jeu en local est déjà suffisamment passionnant pour s’en contenter.

Onitama

Onitama est un pur jeu abstrait, dans la même veine que les dames ou les échecs. Le but est de capturer le maitre adverse, ou d’amener son propre maitre sur la case centrale opposée.

Son originalité vient des déplacements des pièces. Ils ne sont pas fixés, mais régis par cinq cartes de mouvements, attribuées aléatoirement en début de partie, et transférées d’un joueur à l’autre à chaque utilisation.

Onitama

Comme d’habitude dans les jeux abstraits, les règles sont d’une simplicité enfantine, mais leur maitrise demandera plusieurs parties. Elles ne durent qu’une quinzaine de minutes, mais leur profondeur stratégique le rend particulièrement addictif.

Il a de plus le gros avantage d’être proposé gratuitement. Un achat intégré (environ 2 €) ajoute seize nouvelles cartes de mouvements, pour augmenter encore le renouvellement des parties. On ne regrette que le manque de joueurs en ligne. Onitama n’en reste pas moins un excellent jeu, servi par une interface très agréable.

Patchwork

Malgré son thème improbable et son design enfantin, Patchwork est un jeu profond et prenant. Il s’agit de gérer ses boutons (la monnaie du jeu) et le temps, pour confectionner une couverture avec le moins de trous possible.

Là encore, les règles ne sont pas très compliquées, mais l’interface risque de vous dérouter sur vos premières parties. Tout bouge un peu trop vite, nuisant à la compréhension. Mais on s’y habitue rapidement.

Patchwork

Patchwork est un savoureux mélange de stratégie et d’assemblage de formes de Tetris. Il est juste dommage que les joueurs en ligne soient si peu nombreux. En attendant, vous pouvez vous entrainer sur trois niveaux de difficulté, surtout le dernier, plutôt corsé.

Certains liens de cet article sont affiliés : si vous trouvez votre bonheur grâce à nous, nous touchons une petite commission. Les liens affiliés dans les articles n’ont aucun impact sur les choix éditoriaux de la rédaction de Numerama et l’angle des articles. On vous explique tout ici.

Partager sur les réseaux sociaux