Sony ne pourra peut-être pas lancer la PlayStation 5 au prix de 399 euros, un tarif qui lui avait permis de taper très lors de la sortie de la PS4.

Sony sera-t-il en mesure de lancer la PlayStation 5 sous la barre des 400 euros, comme ce fut le cas pour la PS4 ? Cela paraît compromis, à en croire les informations de Bloomberg partagées le 14 février. Où l’on découvre que la firme nippone pourra difficilement vendre sa future console à moins de 450 dollars (donc euros, par ricochet).

Apparement, le coût de fabrication d’une PS5 se situerait aux alentours des 450 dollars en raison de certains composants très demandés (liés à la mémoire vive et au SSD) — contre 381 dollars pour une PS4 à son lancement en 2013. Sony n’avait pas hésité à opter pour une stratégie agressive en choisissant un prix doux (399 dollars). Elle s’était avérée payante face à la Xbox One, d’abord commercialisée 499 dollars/euros.

Le logo de la PlayStation 5
Sony

Vers une PS5 à 500 euros ?

Sony semble dans une impasse, pour l’heure, concernant le tarif de sa PlayStation 5. Le fait est que la multinationale va payer le positionnement choisi pour la PS4. « Les joueurs vont baser leurs attentes sur la PS4 et la PS4 Pro », explique Damian Thong, analyste chez Mcquarie Capital. D’aucuns espèrent sans doute que Sony pourra refaire le coup de la nouvelle console à moins de 400 euros, alors qu’il avait longtemps regretté d’avoir lancé la PlayStation 3 à 599 euros (certes, il s’agissait du lecteur Blu-ray le moins cher du marché, mais c’était tout de même très onéreux).

Tout porte à croire que l’on se dirige vers un prix aux alentours des 500 euros, sauf si Sony décide de vendre à perte (comme c’est souvent le cas à la sortie des consoles). Dans ce cas de figure, il serait prêt à sacrifier la rentabilité pour rester compétitif. En interne, toujours selon Bloomberg, deux camps semblent s’opposer face à ces éventualités — faible marge ou à perte.

Les joueurs sont-ils prêts à mettre 500 euros dans une PS5 ? Cela dépend de beaucoup de facteurs, à commencer par l’état du marché. Sony n’est pas seul et le prix de la PS5 ne pourra être jugé qu’en connaissant celui de la Xbox Series X. Si les deux consoles sont proposées au même prix et répondent aux attentes placées en elles (en termes de graphismes, de fonctionnalités, de catalogue…), alors ce sera tout simplement la somme à investir pour passer à la nouvelle génération. Mais si l’une est moins chère que l’autre, alors on pourrait se retrouver avec les mêmes conséquences que pour le duel entre la PS4 et la Xbox One.

Partager sur les réseaux sociaux