Diablo 4, Overwatch 2, World of Warcraft : Shadowlands... la BlizzCon 2019 a eu son lot de grosses annonces. Mais ce ne sont pas les seules à retenir.

Vous étiez en vacances ces deux dernières semaines ou vous revenez d’un week-end prolongé ? Alors peut-être avez-vous manqué l’édition 2019 de la BlizzCon, qui s’est déroulée du 1er au 3 novembre à Anaheim, en Californie. Si vous n’avez rien suivi des grandes annonces de l’éditeur américain Blizzard, ce récapitulatif synthétique va vous aider à vous remettre rapidement à la page.

Des excuses sur scène

C’était il y a un peu moins d’un mois. Lors d’un tournoi officiel sur Hearthstone, un joueur professionnel hongkongais profitait d’une interview en direct pour manifester son soutien aux protestataires en appelant à libérer l’ancienne colonie britannique de l’emprise de plus en plus ferme de la Chine. Sa prise de position politique lui a valu une disqualification et des sanctions, ce qui a alors provoqué une vive polémique.

Après trois semaines de controverse, beaucoup se demandaient comment allait se passer la BlizzCon. En fin de compte, la situation sera restée calme. Il faut dire que J. Allen Brack a voulu tout de suite évacuer le sujet dès l’ouverture de la convention. Avant la première annonce, le patron de Blizzard a présenté ses excuses et assuré que son groupe tâchera de faire mieux, expliquant que le jeu vidéo sert à réunir, pas à diviser. Un discours qui a permis d’apaiser les tensions temporairement, mais qui a marqué également par sa vacuité : Blizzard a pris acte, mais fera-t-il quelque-chose ?

J. Allen Brack
J. Allen Brack à la BlizzCon 2019.

Diablo 4

C’est la principale annonce de la BlizzCon : Diablo 4 est sur les rails. Le studio a dévoilé une cinématique et une bande-annonce présentant le look général de ce nouvel opus, dont le récit se déroulera plusieurs années après les évènements de Diablo 3. Comme toujours, il s’agira d’un jeu avec une vue isométrique. Trois classes ont été annoncées : le barbare, le druide et le sorcier. Deux autres classes sont prévues.

Dans Diablo 4, l’histoire devrait tourner autour de Lilith, la fille démoniaque de Méphisto, dont l’union avec l’archange Inarius a fait émerger Sanctuaire, qui est le monde où vit l’humanité. Blizzard prévoit un monde partagé avec Diablo 4, ce qui permettra de croiser parfois d’autres aventuriers. Le jeu pourra être exploré seul en groupe et il y aura du PVP. Quant à la date de sortie, elle n’a pas été annoncée.

Diablo 4
Les trois classes de Diablo 4 en action. // Source : Blizzard

Overwatch 2

Autre grande annonce de la BlizzCon, l’arrivée prochaine d’Overwatch 2. Il s’agit d’une sorte d’extension du jeu de base qui permettra de développer un jeu d’aventure plus classique, avec des missions scénarisées pour faire avancer l’histoire ou découvrir des intrigues relatives aux personnages. Le jeu, qui date déjà de 2016, va s’accompagner d’une mise à jour graphique.

Dans Overwatch 2, il sera possible d’attribuer des talents et de personnaliser des compétences. Les personnages pourront en outre monter en niveau. Blizzard affirme néanmoins que le cœur d’Overwatch reste le mode joueur contre joueur. D’ailleurs, trois nouvelles cartes ont été annoncées, ainsi qu’un mode de jeu baptisé « Push » (Pression). Les jeux auront des liens très étroits, afin de faciliter la bascule de l’un à l’autre.

Overwatch 2
Blizzard en profite pour toiletter visuellement son FPS. // Source : Blizzard

WoW Shadowlands

La huitième extension de World of Warcraft a aussi été dévoilée pendant la BlizzCon 2019. Il s’agira de Shadowlands (Ombreterre, en français), une autre dimension que celle que les joueurs connaissent. Cinq régions composeront cette nouvelle zone (L’Antre, Oribus, Revendreth, Sylvarden, Maldraxxus et Bastion) et il y aura bien sûr des quêtes à foison, des donjons et des raids.

Shadowlands sera par ailleurs l’occasion d’une refonte majeure du système de progression du jeu. Le niveau maximum ne sera pas 130, mais 60. Les personnages qui sont au niveau 120 débuteront au niveau 50. Une nouvelle zone de départ est prévue pour les niveaux 1 à 10. Une fois ce palier atteint, les joueurs devront choisir une extension pour en parcourir le contenu complet et cela jusqu’au niveau 50. De 50 à 60, enfin, ce sera à Shadowlands qu’il faudra leveler.

WoW Shadowlands
La Tour des Damnés, zone qui sera centrale dans Shadowlands. // Source : Blizzard

Coupe du Monde Overwatch

En parallèle des annonces de Blizzard pour les années à venir, la BlizzCon 2019 accueillait les phases finales de la Coupe du Monde d’Overwatch — qui, rappelons-le, est un jeu de tir en vue subjective où deux équipes de six joueurs chacune s’affrontent sur divers modes de jeu (assaut, escorte, etc.). La France participait à cette compétition et s’il n’a pas réussi à gagner la coupe, son parcours a été remarquable.

L’équipe de France se trouvait en effet dans le groupe de la mort, avec la Corée du Sud (trois fois championne du monde en trois éditions), les États-Unis (autre très gros client), le Royaume-Uni (également redoutable) et la Suède. Contre toute attente, les tricolores ont réussi à sortir de ce groupe en deuxième position… et notamment en battant la Corée du Sud (2 à 1) pour la première fois de l’histoire de ce jeu.

Overwatch France
L’équipe de France lors de la compétition. // Source : Carlton Beener

Aucune autre équipe n’y était parvenue au cours d’un tournoi officiel (les USA feront de même après). La France, battue 3 – 0 par les USA, aura aussi surpassé le Royaume-Uni et la Suède (2 – 1 à chaque fois), parfois avec difficulté : le dernier match était mal parti. En huitième, la France s’est débarrassée des Pays-Bas (3 – 1), mais tombera contre la Chine (3 – 1) en quart et la Corée du Sud (3 – 0) en petite finale.

Résultat des courses, la France est officiellement la quatrième nation la plus forte et peut se targuer d’avoir battu la Corée du Sud et d’être sortie d’un groupe extrêmement difficile. Certes, elle aura aussi eu de la chance de ne pas croiser des équipes plus fortes plus tôt, mais cela n’enlève rien à des prouesses réalisées en jeu, notamment de la part des joueurs Lucas « Leaf » Loison et Terence « SoOn » Tarlier.

Hearthstone Battlegrounds

C’est dit : Hearthstone va avoir son autochess. Ce mode de jeu très populaire fin 2019 est un peu le nouveau battle royale : il vous faut votre autochess pour exister. Comme sur la version Dota ou LoL, l’autochess de Hearthstone verra s’affronter 8 joueurs sélectionnant des unités pour les faire s’affronter automatiquement contre les autres. Tout se joue sur le choix des bonnes unités et des bonne combinaisons. Nommé Battlegrounds, ce mode sera disponible dès le 5 novembre en accès anticipé pour les joueuses et joueurs ayant acheté la prochaine extension de Hearthstone, Descent of Dragons.

On se doute bien pourquoi Blizzard n’a pas choisi Heroes of The Storm pour accueillir son autochess : Hearthstone est disponible sur toutes les plateformes, ce qui permet de toucher un très large public rapidement.

Diablo Immortal

Vous espériez une date de lancement pour Diablo Immortal, qui avait été annoncé l’an passé ? Hélas, Blizzard n’avait rien à annoncer. Le jeu mobile est toujours en chantier et l’entreprise réfléchit encore au modèle économique. Blizzard a toutefois permis de tester la classe de chasseur de démons à la BlizzCon 2019, montré quelques nouvelles zones et dévoilé une nouvelle mécanique, les compétences ultimes.

Diablo Immortal
Le chasseur de démons dans Diablo Immortal. // Source : Blizzard

Warcraft III : Reforged

Quant à Warcraft III : Reforged, qui était au cœur de la BlizzCon 2018, il n’y a pas non plus de date officielle de sortie. Cependant, un accès bêta va démarrer le 5 novembre pour les personnes qui ont pu se rendre à la BlizzCon ou qui ont acheté le billet virtuel. À l’issue de la bêta, le mode multijoueur sera disponible. Pour mémoire, Warcraft III : Reforged est la version remasterisée de Warcraft III : Reign of Chaos.

Warcraft 3 Reforged
Aperçu du mode multijoueur. // Source : Blizzard

Partager sur les réseaux sociaux