Nintendo impose plusieurs restrictions sur le transfert des sauvegardes. Ce qui rend très contraignante l'utilisation de deux Switch pour un même compte.

Disponible depuis le 20 septembre dernier, la Switch Lite a toutes les caractéristiques requises pour devenir la deuxième Switch du foyer — celle que l’on emportera partout avec soi. La première version, qui autorise toutes les façons de jouer, deviendrait alors celle qu’on utilise uniquement chez soi. Le hic ? La gestion des sauvegardes de jeux ne permet pas toutes les libertés. Pire, elle est tellement en retard sur la concurrence qu’elle pourrait réduire drastiquement l’envie d’acheter une deuxième Switch pensée pour un usage 100 % extérieur.

Aujourd’hui, il est techniquement impossible de transférer rapidement et facilement ses sauvegardes de jeux d’une Switch à l’autre, quand bien même elles partageraient le même compte. En réalité, les données ne peuvent pas être aisément déplacées de la console (avec une carte mémoire par exemple). Seules solutions : le cloud (payant) ou le transfert total (fastidieux).

La Switch Lite de Nintendo // Source : Louise Audry pour Numerama

Une Switch Lite en deuxième console ? Il faut bien y réfléchir.

En somme, utiliser deux Switch différentes avec un même compte amène son lot de contraintes qui n’encouragent pas l’acquisition d’une Switch Lite quand on possède déjà une version normale. Nintendo semble en tout cas assumer ces restrictions. Le 19 septembre dernier, dans les colonnes de Polygon, JC Rodrigo, chef de produit, explique sur le transfert de données : «  Je conseillerais le transfert local, de cette manière, tout est transféré. » Sauf que personne n’a envie de passer par un tel processus à chaque changement de console… 

Quant aux sauvegardes dans le cloud, elles sont loin de constituer une vraie solution. En plus d’être payantes (il faut être abonné au Nintendo Switch Online), elles ne sont pas autorisées dans tous les jeux. «  Il y a quelques exceptions, mais la plupart des jeux sont concernés », indique JC Rodrigo. Il faudrait une compatibilité totale pour garantir l’efficacité de cette fonctionnalité. Car si votre jeu favori n’est pas dans la liste, il sera nécessaire de passer par… un transfert total. À noter en outre que vous ne récupérerez pas automatiquement votre sauvegarde depuis le cloud : il faut le faire manuellement (sur la Xbox One, le jeu s’en charge pour vous).

La Switch Lite de Nintendo // Source : Louise Audry pour Numerama

« Vous ne pouvez pas acheter un jeu et y jouer sur deux consoles en même temps »

L’autre problème inhérent à l’acquisition de deux Switch concerne les jeux achetés sur l’eShop. Sur ce point, il est nécessaire de définir une Switch principale et une autre secondaire, qui devra être constamment connectée à internet (pour authentifier l’achat). « La deuxième console doit utiliser internet pour que vous puissiez jouer, et vérifier que le jeu n’est pas utilisé sur l’autre console. Évidemment, vous ne pouvez pas acheter un jeu et y jouer sur deux consoles en même temps », révèle JC Rodrigo. La branche française de Nintendo nous a confirmé cette autre restriction. Pour la contourner, le mieux reste d’utiliser des jeux physiques — une solution qui n’évitera pas le souci des sauvegardes (elles restent sur la console, rappelons-le). 

Bref, l’idée de craquer pour une Switch Lite dans le but de laisser sa Switch normale à la maison est séduisante sur le papier. Mais très contraignante en pratique. Il faudrait que Nintendo se penche sérieusement sur des options — gratuites et intuitives — qui faciliteraient la copie de ses sauvegardes.

À lire sur Numerama : Nintendo Switch versus Switch Lite  : quelle console acheter  ?

Partager sur les réseaux sociaux