Hasard du calendrier, deux titres signés par la scénariste Mari Okada et le réalisateur Hiroshi Kobayashi ont fait l’actualité DVD/Blu-ray et SVOD à la fin de l’année passée.

Kiznaiver

Depuis sa création en 2011 par Hiroyuki Imaishi (Gurren Lagann), le studio Trigger tente de poursuivre l’héritage de la mythique Gainax. De Kill la Kill jusqu’à dernièrement SSSS.Gridman, la filiation est évidente même si le jeune studio n’a pas encore réussi à proposer de titre majeur. Datant de 2016, Kiznaiver est un mélange entre le style visuel énergique et excentrique habituel du jeune studio avec les écrits intimistes de la célèbre scénariste, Mari Okada.

Katsuhira Akata, un lycéen, est sélectionné avec d’autres camarades pour participer à un programme expérimental nommé Kizuna. Tous ceux qui sont connectés à ce système s’appellent Kiznaivers. Lorsque l’un d’eux est blessé, le système divise et transmet la blessure entre les autres Kiznaiver. Le but de l’expérience est de mettre en place un système pouvant amener la paix dans le monde. Mais Katsuhira n’est pas comme les autres : il ne ressent pas d’émotions.

TRIGGER/via Wakanim

Okada oblige, l’argument science-fictionnel n’est qu’un prétexte pour un mélodrame adolescent. Le système Kizuna est en quelque sorte une métaphore sur les relations humaines et l’individualisme de la société nippone. Il est forcément question d’amour et de personnages qui n’arrivent pas à s’avouer leurs sentiments. Le plus souvent par peur du rejet, mais aussi simplement de s’ouvrir aux autres. L’arc centré sur Maki est sûrement le plus touchant puisque cette dernière refuse d’aimer de peur d’être blessée à nouveau. Vous l’aurez compris, malgré l’étiquette Trigger (personnages loufoques, univers coloré), Kiznaiver est un titre bien plus sérieux et dramatique que l’on pourrait croire.

On saluera le fait que l’éditeur @Anime permet à des titres plus confidentiels de bénéficier de belles éditions physiques (c’était déjà le cas pour Rokka). Même si comme pour son exploitation au Japon, Kiznaiver s’est très mal vendu ici. Toutefois les amateurs de la série seront comblés avec un superbe packaging doté d’un étui rigide et de deux Blu-ray (ou DVD) répartis dans un digipack. Un livret de 36 pages d’artworks accompagne le tout. À noter que qu’en plus de la VOSTF, l’édition propose un très bon doublage français inédit.

Les 12 épisodes sont disponibles sur Wakanim et en coffret DVD/Blu-ray sur Amazon.

Pilote Dragon : Hisone et Masotan

Changement de décor pour Pilote Dragon, puisque nous suivons le quotidien d’une base militaire des Forces aériennes japonaises d’autodéfense. Avec une particularité non négligeable : on y pilote des dragons. Supervisé par le touche-à-tout Shinji Higuchi (Godzilla Resurgence), la série bénéficie d’un staff quatre étoiles : Okada et Kobayashi évidemment, mais aussi le character designer Yoshiyuki Ito (Fullmetal Alchemist, Soul Eater) et les talentueux animateurs du studio Bones.

La série se distingue par le look cartoonesque de ses personnages. Ce visuel global très enfantin dénote pourtant avec les thèmes adultes évoqués comme la place de la femme dans la société japonaise. À l’instar de Kiznaiver, Mari Okada se sert de cette histoire fantaisiste pour évoquer des choses plus profondes. Notamment le fait que les femmes doivent sacrifier leur vie privée pour réussir leur carrière professionnelle. Un sujet très sérieux traité tout en subtilité et avec un humour souvent ravageur (le franc-parler de l’héroïne donne des situations souvent cocasses).

BONES/via Netflix

Bien loin d’une pub pour les Forces japonaises d’autodéfense (comme un Gate par exemple), l’histoire préfère plutôt se concentrer sur ses héroïnes. Chacune disposant d’un caractère bien trempé tout en essayant de s’imposer dans un univers très masculin. La relation avec leur dragon respectif n’est pas en reste et donne lieu à des séquences touchantes. Très orienté « tranche de vie », Pilote Dragon met du temps à installer son intrigue. Même si cette dernière n’est pas le point fort de la série, c’est avec plaisir que l’on suit les aventures d’Hisone et Masotan.

Les 12 épisodes sont disponibles sur Netflix.

Partager sur les réseaux sociaux