Sony aurait drastiquement réduit les investissements pour le PlayStation VR2. Une indiscrétion qui n’étonnera personne, mais attristera celles et ceux qui avaient cru à l’accessoire.

« Je regrette d’avoir acheté le PS VR2 » : dans un édito publié le 23 juin 2024, The Verge dresse un constat qui devrait être partagé par beaucoup de fans de la PS5. Il a été écrit en réponse à un bruit de couloir partagé par Android Central le 20 juin. On y apprend que Sony aurait réduit les investissements dédiés à son casque de réalité virtuelle. Par conséquent, il ne resterait plus que deux jeux actuellement en développement du côté de la multinationale.

En 2023, Sony n’a lancé que trois jeux compatibles avec le PlayStation VR2. C’est peu pour soutenir un accessoire ambitieux — et assez irréprochable en termes de hardware. Depuis le lancement du casque, on n’a fait que s’étonner de la communication assez absente à son sujet. Comme si la multinationale n’y avait jamais vraiment cru. Et le PS VR2 a surtout survécu grâce au soutien de certains éditeurs de poids (on pense à Capcom avec Resident Evil).

Le casque PS VR2 est assez gros mais s'adapte parfaitement à la vue de son utilisateur // Source : Numerama
Le casque PS VR2 est assez gros mais s’adapte parfaitement à la vue de son utilisateur. // Source : Numerama

Il faut probablement vendre son PlayStation VR2

L’indiscrétion d’Android Central est appuyée par des informations 100 % officielles, prouvant que la stratégie de Sony n’est en rien tournée vers la réalité virtuelle. L’entreprise a, par exemple, fermé deux studios spécialisés — First Contact et London Studio –, et a tué les ambitions de Firesprite (qui a développé Horizon Call of the Mountain, la vitrine technologique du PlayStation VR2).

Par ailleurs, durant le State of Play diffusé au mois de mai, Sony n’a présenté aucune nouveauté majeure pour le catalogue de la PlayStation VR2. Astro Bot, qui s’annonce excellent, aurait pu être un candidat idéal. Mais il s’agit d’un jeu 100 % pensé pour la PS5 et, a priori, il n’y aura pas l’ombre d’un mode VR (même pour de petites activités additionnelles et exclusives). Le 31 mai, Eurogamer avait même signé un article humoristique, intitulé « Difficile de s’enthousiasmer pour le PlayStation VR2 si même Astro Bot n’en porte pas ». L’article montrait une image du jeu où le héros porte la première génération du casque.

Début mai, on a aussi appris que le prochain jeu Batman: Arkham ne sera pas commercialisé sur le PlayStation VR2. Ce sera une exclusivité Meta, exclusivité que Sony aurait sans doute pu s’offrir en signant un chèque. Un mauvais signal de plus, quand on sait que le premier PlayStation VR permettait de jouer à Batman: Arkham VR.

On comprend dès lors que la compatibilité future du PlayStation VR2 avec un PC n’est qu’un aveu d’échec : elle permettra de rentabiliser les investissements malgré tout et de recycler un accessoire voué à l’abandon. En mars 2024, Bloomberg révélait que Sony avait réduit la production du produit, en raison d’un stock important d’invendus. Moins de deux millions d’exemplaires auraient été écoulés depuis la sortie.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !