L’amour et la romance sont des thèmes quasiment incontournables dans les animes. Mais quelles sont les références dans ce domaine ?

Que ce soit dans les livres, les films ou les jeux, l’amour trouve toujours sa place en pop culture. Les animes japonais ne dérogent pas à la règle, avec des dizaines de titres qui abordent les relations romantiques.

Sur les plateformes de streaming, le genre de la romance dispose donc logiquement d’une place de choix. Il peut même constituer une porte d’entrée dans le monde des animes, grâce à ses intrigues simples et réalistes, puisque ces animes se déroulent souvent dans le cadre scolaire ou du travail. Quels sont les titres incontournables ?

Le coup de cœur du moment : A Sign of Affection

A Sign of Affection est l’un des nouveaux animes de cet hiver. S’il est actuellement en cours de diffusion sur Crunchyroll, cet anime est déjà un véritable coup de cœur. A Sign Of Affection raconte l’histoire de Yuki, une étudiante sourde qui utilise donc la langue des signes pour communiquer. Sa rencontre avec Itsuomi, un étudiant trilingue intéressé par la langue des signes, est pour elle le signe de nouveaux horizons, notamment au niveau sentimental. L’évolution de leur relation est le ciment de A Sign Of Affection et rend l’anime incroyablement passionnant.

Si des thèmes comme la vie étudiante ou les premiers amours sont fréquents, la particularité de Yuki nous fait découvrir tout cela sous un nouvel angle. L’intégration de thèmes comme le handicap, la communication ou l’acceptation de soi et de l’autre renforce également le caractère unique de cet anime.

L’animation, réalisée par les studios Aijado et Asahi Production, mérite aussi d’être saluée. Sa chaleur illustre parfaitement les sentiments et les émotions de Yuki, un personnage plus qu’attachant. A Sign Of Affection est en tout cas un anime qui mérite de toucher tout type de public, aussi bien pour les thèmes qu’il aborde que pour la chaleur qu’il apporte.

Kaguya-Sama : Love Is War

Kaguya-Sama : Love is War est l’adaptation en anime du manga d’Aka Akasaka. Depuis sa première saison en 2019, l’anime est devenu une référence absolue des romcoms (genre qui mélange la romance et la comédie), mais aussi plus généralement de la pop culture japonaise. Une réussite due à la recette quasiment parfaite de l’anime, qui mélange humour, amour et vie lycéenne avec brio.

Pour cela, Kaguya-Sama : Love is War s’appuie sur l’histoire compliquée entre Kaguya Shinomiya et Miyuki Shirogane, respectivement vice-présidente et président du BDE d’un prestigieux lycée japonais. Si les deux sont amoureux de l’autre, aucun ne parvient à avouer son amour et pour cause : ils sont convaincus que l’amour est une guerre, dans laquelle le premier qui se déclare perd l’ascendant pour toujours. Il faut donc convaincre l’autre de se déclarer pour éviter ce scénario.

C’est cette vision déjantée de l’amour qui va lancer Kaguya et Miyuki dans une longue guerre de l’amour, amenée à durer longtemps étant donné les idées farfelues et l’orgueil démesuré des deux protagonistes. À cela s’ajoutent les folies des autres personnages, qui ont, eux aussi, un rapport à l’amour tout sauf facile à comprendre. Mais c’est justement grâce à cela que Kaguysa-Sama : Love Is War propose de belles leçons de vies, que l’on peut découvrir grâce aux trois saisons et au film disponible sur Crunchyroll.

Wotakoi : l’amour, c’est compliqué pour un otaku

Après le lycée et sa jeunesse, place à l’amour au travail avec Wotakoi. Cet anime suit la relation de deux collègues de travail, Narumi et Hirotaka. S’ils ont une passion geek en commun, ils n’ont absolument pas le même caractère et ont bien du mal à s’avouer leurs sentiments. C’est donc sur l’espoir de voir l’un ou l’autre se déclarer que Wotakoi et son humour, très présent, se construisent.

Ce même humour, lié à la culture otaku, se démarque par sa subtilité. Mais il reste accessible, même pour celles et ceux qui ne sont pas familiers avec la pop culture japonaise. L’universalité des thèmes abordés fait même de Wotakoi un anime qui sort du cadre de l’amour pour parler plus globalement des relations en société. En somme, si vous cherchez un anime qui mélange comédie, romance et culture otaku avec brio, ne cherchez pas plus loin que Wotakoi, que l’on peut retrouver en 11 épisodes sur Prime Video.

Nana

Si la plupart des animes autour de l’amour ont une certaine légèreté, Nana se distingue par une représentation bien plus nuancée et mature des relations humaines. Cela se joue en grande partie sur le parcours amoureux traversé par les deux protagonistes : Nana Osaki et Nana Komatsu. Si elles ont le même prénom, elles n’ont pas d’autres points communs. Nana Osaki semble forte et indépendante, mais elle cache des faiblesses et de nombreux doutes. D’un autre côté, Nana Komatsu parait plus fragile et superficielle. Et pourtant, elle est celle avec le plus de maturité, notamment dans ses choix amoureux.

Sans détour, Nana aborde les difficultés de la vie et l’importance de l’amour pour une personne, peu importe son histoire. Et pour cela, l’anime n’hésite pas à alterner entre des situations plus sérieuses et d’autres avec plus d’humour. Les moments comiques sont importants pour l’anime, qui serait sans doute déprimant sans cela. Nana n’en reste pas moins un choix incontournable pour tout amateur d’anime à l’eau de rose. Néanmoins, les 47 épisodes animés disponibles sur Crunchyroll ne couvrent pas l’ensemble du manga d’Ai Yazawa. Pour connaître la suite, il faudra donc poursuivre avec le manga à partir du chapitre 42.

Horimiya

Basé sur le manga du même nom, Horimiya est l’une des meilleures romcoms de ces dernières années. L’anime suit l’histoire de deux lycéens, Hori et Miyamura. Hori est l’élève la plus populaire de sa classe mais des circonstances familiales l’empêche de sociabiliser en dehors de l’école. De son côté, Miyamura est considéré comme un otaku maussade alors qu’en dehors de l’école, il est beaucoup plus ouvert.

Leur rencontre fortuite en dehors de l’école est justement le point de départ d’Horimiya, une amitié inattendue qui se transforme progressivement en amour. Si ce scénario est en apparence classique, le développement et la profondeur cachée des personnages principaux comme secondaires rend l’anime incontournable.

L’animation de Horimiya est également un point fort qui mérite d’être souligné. Elle permet de créer une atmosphère chaleureuse et accueillante qui complète et sublime parfaitement l’histoire. La simplicité de l’histoire parlera à tout le monde, que l’on soit un fan d’anime de longue date ou un nouveau venu dans le genre. Horimiya est en plus un anime court, avec deux saisons de treize épisodes chacun.

Tomo-chan est une fille

Dans les animes autour de la romance, le stéréotype de la jeune fille amoureuse qui rêve de son prince charmant est malheureusement encore très présent. Fort heureusement, ce n’est absolument pas le cas avec Tomo-chan est une fille. L’héroïne de l’anime, Tomo, est bien amoureuse de Jun, son ami d’enfance, mais celui-ci ne la voit absolument pas comme une fille et ne prend au sérieux aucune de ces déclarations. Un scénario rafraichissant qui débouche sur une romcom hilarante, sans réel message caché.

C’est sans doute sa principale force. Tomo-chan est un anime simple mais qui tient en haleine jusqu’à la fin (13 épisodes). Les tentatives de Tomo pour faire comprendre à Jun ses sentiments ont le mérite de faire rire, sans ridiculiser la jeune lycéenne. Au contraire, c’est le genre de personnage féminin fort mais sensible que l’on aimerait plus voir dans des animes du genre romcom.

Romantic Killer

Si de nombreux animes mettent en avant des jeunes filles qui rêvent de trouver l’amour, ce n’est absolument pas le cas de Romantic Killer. Le personnage principal, Anzu Hoshino est une lycéenne à l’opposé des autres jeunes filles de son âge. Pour elle, le célibat est une condition sine qua non pour mener une vie parfaite. Or, ce quotidien est complètement bouleversé lorsque Anzu se retrouve dans une réalité alternative dans laquelle jeux vidéos, félins et sucreries n’existent pas. Pire, elle se retrouve à devoir repousser les multiples prétendants masculins qui lui font la cour. Un véritable calvaire pour Anzu, qui ne pourra pas retrouver sa vie d’avant sans trouver l’amour.

Dans le genre des romcoms, Romantic Killer est sans doute l’un des animes les plus absurdes. Tout est tourné au ridicule et les péripéties d’Anzu sont hilarantes. Voir un anime dans lequel les rôles s’inversent est plus que rafraichissant et offre 12 épisodes que l’on ne voit pas passer. D’une manière très réussie, Romantic Killer parvient à mettre en avant un personnage féminin aussi attachant qu’unique, tant elle n’a rien à voir avec le cliché habituel de l’héroïne de romcom.

Source : Montage Numerama

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.