Palworld permet de capturer une centaine de créatures. Et, pour le numéro 69, les développeurs de Pocketpair n’ont pas hésité à jouer la carte du ollé-ollé.

Comparé à Pokémon et même surnommé « le Pokémon avec des armes », le phénomène commercial Palworld reprend effectivement plusieurs éléments de la saga culte disponible sur les consoles de Nintendo. La capture de créatures est l’un des éléments de gameplay qui nourrit une expérience de survie. On retrouve carrément l’équivalent du Pokédex. Chaque Pal est lié à un chiffre précis et, pour le numéro 69, les développeurs n’ont pas fait dans la demi-mesure.

Le Pal numéro 69 s’appelle Lovander, présenté dans une vidéo officielle diffusée sur YouTube à la fin du mois de décembre. Vous remarquerez qu’il portait à l’origine le numéro 49 dans Palworld. Il a été modifié après la suggestion d’un internaute, note Windows Central dans un article publié le 20 janvier. Vous allez vite comprendre pourquoi Lovander porte très, très bien ce numéro 69.

Dans Palworld, il y a une créature terriblement « excitée »

Lovander est une créature qu’on pourrait qualifier de « horny » (excitée d’un point de vue sexuel). Son apparence est déjà un premier indice : une sorte de dinosaure rose avec une touffe en forme de cœur qui lui donne une « grosse poitrine », et un entrejambe lui aussi modélisé en cœur. On remarquera aussi que ses cils sont particulièrement longs et tirés, lui offrant un regard aguicheur. En termes de sex appeal, Lovander donne tout.

Sa description s’avère par ailleurs très explicite sur ses intentions : « Court toujours après quelqu’un à la recherche d’une amourette. S’il ne s’intéressait au départ qu’aux Pals, il a récemment étendu ses mains démoniaques aux humains. » Oui : Lovander saute sur tout ce qui bouge, et on pourrait presque tomber dans la représentation de la zoophilie (relation rapprochée entre un humain et un Pal, inspiré d’un animal). Palworld ne serait plus à un outrage près puisque le jeu satyrique met déjà en avant l’esclavage et le cannibalisme.

Lovander dans Palworld // Source : Capture YouTube
Lovander dans Palworld. // Source : Capture YouTube

Pour capturer un Lovander, il faut se rendre dans des environnements désertiques et, bien sûr, la nuit. Sous ses airs de prédateur sexuel, ce Pal cache quand même des compétences puissantes : absorption des dégâts infligés pour soigner son maître et lui-même, doublée d’une vraie utilité sur le camp (quatre capacités de travail, dont travaux manuels, extraction et pharmacie). Enfin, il peut lâcher des ressources utiles : le gâteau, notamment, est indispensable pour accoupler des Pals et s’avère très long à fabriquer.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !