L’automne est généralement la saison idéale pour faire travailler ses neurones face à une enquête bien ficelée, le tout avec un bon thé chaud en main. Sur Disney+, 4 séries policières devraient même surprendre les détectives les plus aguerris : Sherlock, Mr Mercedes, HPI et Sur ordre de Dieu.

De la littérature en passant par le théâtre ou le cinéma, les intrigues policières nous ont toujours plongé dans des mystères implacables, nous donnant envie de nous accrocher, jusqu’à une résolution finale généralement surprenante. Sur les plateformes de SVOD, les séries du genre sont également légion, nous offrant l’opportunité de nous transformer en détectives du dimanche, le temps d’un week-end pluvieux.

HPI // Source : Philippe Leroux / Itinéraire productions / Septembre Productions / TF1
HPI // Source : Philippe Leroux / Itinéraire productions / Septembre Productions / TF1

Sur Disney+, vous avez ainsi le choix entre l’enquêteur anglais le plus célèbre du monde avec Sherlock, le jeu du chat et de la souris de Mr Mercedes, l’énergie pétillante d’Audrey Fleurot dans HPI ou les dérives religieuses de Sur ordre de Dieu.

Sherlock sur Disney+, le charme anglais inégalé

On ne présente plus le locataire du 221B Baker Street, ainsi que son acolyte de toujours, le docteur Watson. Dans cette version de la BBC, diffusée de 2010 à 2017, le duo iconique prend les traits de Benedict Cumberbatch (Doctor Strange, Imitation Game) et Martin Freeman (Le Hobbit, Fargo). Leur alchimie fait des merveilles, permettant à cette énième adaptation à la sauce moderne d’avoir acquis un statut d’œuvre culte dès sa première saison. Il faut dire que la série est particulièrement inventive pour illustrer le « palais mental » de son héros à l’écran, ainsi que pour intégrer les nouvelles technologies aux écrits d’Arthur Conan Doyle.

Mais si la réussite de Sherlock repose grandement sur son originalité formelle et le talent de ses interprètes, il faut également saluer sa créativité pour lier des intrigues policières résolues en un épisode, à un fil rouge aussi intelligent que vraiment touchant. Malgré des chapitres très longs (1h30), on ne voit ainsi jamais le temps passer dans cette série qui a profondément marqué le petit écran. Les créateurs, Mark Gatiss (Good Omens) et Steven Moffat (Doctor Who), espèrent toujours pouvoir donner une suite aux aventures de Sherlock, et on ne peut que croiser les doigts pour que cette saison 5 voit très rapidement le jour.

  • À voir si vous avez aimé : les films Sherlock Holmes ; Elementary ; Détective Conan ; Enola Holmes ; Dr House ; Mentalist ; Castle ; Only Murders in the Building
  • À voir si vous cherchez : enquêtes ; mystère ; policier ; action ; humour ; adaptation de livres ; casting en or ; histoires d’amour ; frissons ; cérébral ; twists surprenants ; personnages attachants ; épisodes longs ; génie ; bromance ; développer une fascination pour Benedict Cumberbatch, ses écharpes et ses fesses nues à Buckingham Palace (oui, oui) ; découvrir un nouveau monde de fan fictions consacrées à Sherlock et Moriarty ou Sherlock et Watson

Mr Mercedes sur Disney+, le génie policier de Stephen King

De 22.11.63 à Castle Rock, les adaptations du maître de l’horreur sont toujours, à quelques exceptions près, la garantie de passer un bon moment devant une série. Alors lorsque ses écrits sont adaptés par David E. Kelley (Ally McBeal, Big Little Lies, La Défense Lincoln), autant dire que la réussite est assurée. Pourtant, Mr Mercedes n’a connu qu’un succès de niche, restant dans l’ombre malgré ses trois saisons de haute volée. La série met en scène Brendan Gleeson (Harry Potter, State of the Union) dans le rôle de Bill Hodges, un vieux flic peu aimable à la retraite. Mais il va rapidement être contraint de reprendre du service lorsqu’un terrifiant criminel lui lance un défi macabre : résoudre enfin une vieille affaire non résolue, dans laquelle un chauffard a causé la mort de 16 personnes au volant d’une Mercedes.

Diffusée entre 2017 et 2019, cette adaptation de trois romans de Stephen King (Mr Mercedes, Fin de ronde et Carnets noirs) explore de façon inquiétante les recoins de l’âme humaine, tout en offrant une intrigue policière redoutable. La tension ne cesse de monter crescendo au fil des 3 saisons, qui s’éloignent tout de même beaucoup des livres dont elles sont tirées. Les fans de Stephen King seront ainsi probablement décontenancés, mais Mr Mercedes vaut tout de même le coup d’œil, rien que pour les performances hallucinées de Brendan Gleeson, face au charismatique Harry Treadaway (Star Trek : Picard, Penny Dreadful).

  • À voir si vous avez aimé : les romans de Stephen King ; Big Little Lies ; La Défense Lincoln ; 22.11.63 ; The Outsider ; The Sinner ; True Detective ; Mindhunter ; La Mante ; Following
  • À voir si vous cherchez : policier ; thriller psychologique ; casting en or ; adaptation de livres ; épisodes longs ; violence ; tueur en série ; frissons ; enquête ; suspense ; retrouver le génie de Stephen King sur le petit écran
  • Passez votre chemin si : la violence graphique vous terrifie ; les rythmes lents vous découragent

HPI sur Disney+, les enquêtes aux mille couleurs

Si les séries policières habituelles vous ennuient, la faute à un univers trop sombre et convenu, HPI devrait régler la question avec son héroïne à l’énergie débordante, qui n’a pas peur du politiquement incorrect. Incarnée par Audrey Fleurot (Le Bazar de la Charité, Un Village français), Morgane Alvaro est ainsi une femme de ménage pétillante, connue pour sa maladresse, sa vie de mère célibataire et surtout son QI hors norme. Grâce à ses capacités impressionnantes, cette trentenaire au Haut Potentiel Intellectuel (HPI) se voit offrir un poste de consultante pour la police de Lille. Mais Morgane n’est pas du genre à respecter l’autorité et encore moins celle des flics…

Véritable phénomène dès sa première saison, cette série policière française doit énormément à l’interprétation haut en couleurs d’Audrey Fleurot, qui a beaucoup surpris dans ce rôle comique, pourtant taillé pour son talent pour les punchlines savoureuses. Comme dans Sherlock, les déductions astucieuses de Morgane sont mises en scène à l’écran de façon intelligente, permettant de donner un nouveau souffle aux (très nombreuses) séries policières françaises. Un mélange étonnant, mais qui fait un bien fou au moral.

  • À voir si vous avez aimé : Sherlock ; Mentalist ; Lie to Me ; Le Bazar de la Charité ; Astrid et Raphaëlle ; Capitaine Marleau ; Brooklyn 99
  • À voir si vous cherchez : série policière ; comédie ; humour ; action ; enquêtes ; cérébral ; épisodes longs ; série française ; détective amatrice ; travail d’équipe ; tomber sous le charme de l’énergie folle d’Audrey Fleurot ; avoir envie de piocher nos prochains looks dans la garde-robe excentrique de Morgane

Sur ordre de Dieu sur Disney+, la crise de foi d’Andrew Garfield

En juillet 1984, dans une petite ville américaine, Brenda Lafferty et son bébé de 15 mois sont retrouvés sauvagement assassinés. Un meurtre qui bouleverse largement la communauté dont ils faisaient partie : l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. L’inspecteur Jeb Pyre, lui-même mormon pratiquant, va alors prendre à cœur cette enquête, jusqu’à remettre en question ses propres croyances… Entre True Detective et Mindhunter, Sur ordre de Dieu nous plonge au cœur d’une sinistre histoire vraie, largement teintée de fondamentalisme religieux. Cette enquête, d’une lenteur parfois ennuyeuse, vaut tout de même le détour pour son propos politique important, mais surtout pour la performance bouleversante d’Andrew Garfield (The Amazing Spider-Man), dans le rôle du détective en pleine crise existentielle.

Dès les premières minutes, ses yeux embués de larmes nous touchent en plein cœur, permettant aux 7 épisodes de la série de trouver un souffle dramatique vraiment poignant. D’autant que le comédien est entouré d’un casting d’une justesse renversante, de Daisy Edgar-Jones (Normal People) à Sam Worthington (Avatar) en passant par Wyatt Russell (Falcon et le soldat de l’hiver). Adaptée du livre de Jon Krakauer (Into the Wild), Sur ordre de Dieu bénéficie également d’une écriture quasi documentaire, qui analyse avec effroi les causes du fanatisme religieux, jusqu’à l’irréparable. Une série policière édifiante, qui aurait mérité un rythme plus prenant pour nous captiver de bout en bout, mais qui reste incontournable.

  • À voir si vous avez aimé : True Detective ; Mindhunter ; Twin Peaks ; Midnight Mass ; The Staircase ; Unorthodox
  • À voir si vous cherchez : série policière ; drame ; thriller ; sombre ; religion ; politique ; mystère ; adaptation de livres ; épisodes longs ; casting en or ; frissons ; histoires familiales ; États-Unis ; années 1980 ; histoire vraie ; avoir envie de réconforter Andrew Garfield à chaque instant
  • Passez votre chemin si : les rythmes lents vous découragent
Source : Montage Numerama

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !