Dans l’épisode 7, la série The Mandalorian fait écho au film Les Derniers Jedi en convoquant une unité spéciale. L’occasion de montrer à quel point ces soldats sont dangereux.

The Mandalorian en est désormais à son épisode 7 et, plus que jamais, la série s’efforce de connecter la trilogie originale de Star Wars avec la suivante. On le percevait déjà dès l’épisode 3, avec des développements qui cherchent de toute évidence à justifier le scénario très décrié de L’Ascension de Skywalker, avec un retour improbable de l’empereur Palpatine.

L’épisode diffusé ce 12 avril s’inscrit dans cette lignée, lorsqu’un personnage très important de la série formule une demande lors d’une réunion secrète. En effet, les conséquences de cette requête font directement écho à un autre film de la saga, Les Derniers Jedi. Mais avant d’en dire plus, une mise en garde s’impose, car ce qui va être dit ensuite va révéler l’intrigue.

spoiler mandalorian
Si vous descendez davantage, il y aura des spoilers.

Le retour de la garde prétorienne d’élite

Cette fameuse demande est celle que formule le moff Gideon lors d’un conseil de l’ombre réunissant plusieurs dignitaires de l’Empire galactique. Le moff Gideon est normalement un personnage que vous connaissez déjà : c’est l’antagoniste central de The Mandalorian, avec plusieurs apparitions dans les deux premières saisons. Au passage, cela confirme la théorie de son retour.

On apprend ainsi que le moff Gideon sollicite trois gardes prétoriens pour assurer sa sécurité personnelle. On devine à ce moment-là que ce sont aussi des unités d’élite, car la réaction des autres officiers suggère implicitement qu’il s’agit presque d’une demande excessive. Signe que cette « ressource » est rare. Autrement dit, il n’y a pas de vastes légions prétoriennes à disposition.

garde prétorienne épisode 8 les derniers jedi
Rey et Kylo Ren, à un contre quatre. // Source : Lucasfilm

Comment s’abonner à Disney+ pour voir Star Wars

Disney+ est disponible en France  :

Tout au long de l’épisode, il ne sera plus question de cette garde prétorienne, sauf dans les toutes dernières minutes. À ce moment-là, les fameux trois gardes prétoriens surgissent du hors champ pour faire face à un mandalorien resté en arrière pour couvrir ses frères d’armes. Ce mandalorien est désormais bien connu : c’est Paz Vizsla, le gros bras de la bande.

Ces gardes rouges vous disent peut-être quelque chose. C’est effectivement la même troupe qui assurait la protection du suprême leader Snoke, dans le film Les Derniers Jedi, sorti en 2017. Déjà dans le long-métrage de Rian Johnson, ils détonaient avec leur armure monochrome, leur apparence intimidante et leur usage d’armes blanches ou contondantes.

Dans Les Derniers Jedi, on en compte huit dans la salle où siège Snoke, au moment d’accueillir Kylo Ren et Rey, alors capturée. On devine alors la valeur de ces unités, car Snoke ne s’entourerait pas de simples bidasses. Surtout, elle rappelle une autre escouade de choc, celle qui protégeait l’Empereur Palpatine : la garde royale. Là aussi, elle ne porte que du rouge.

Une péripétie plus tard, un grand combat s’engage entre Kylo Ren et Rey d’un côté, et les huit gardes prétoriens de l’autre. La séquence, esthétique, suggérait déjà la létalité de cette unité, avec des armes rivalisant avec les sabres laser. Finalement, Kylo Ren et Rey sortent victorieux de l’affrontement, non sans mal — à plusieurs reprises, ils ne sont pas loin de prendre un coup fatal.

Hélas, la troisième trilogie de Star Wars n’a pas permis de mettre davantage en scène ces combattants. The Mandalorian apporte ainsi une occasion rare de les revoir en action, avec cette fois un face-à-face avec Paz Vizsla. Un combat qui, cette fois-ci, a tourné à l’avantage des gardes rouges, puisqu’ils ont surclassé le puissant mandalorien.

the mandalorian gardes
Ils ne sont pas là pour rigoler. // Source : Lucasfilm

Cet épisode s’avère être une formidable opportunité pour montrer à quel point ce sont des individus dangereux. En effet, leur convocation par Gideon pour le protéger des mandaloriens constitue l’une des meilleures preuves de leur qualité. En effet, les mandaloriens sont un peuple produisant de redoutables guerriers et rares sont ceux pouvant s’y opposer.

Qui plus est, les trois gardes affrontent l’un des mandaloriens les plus costauds à ce moment-là : Paz Vizsla, qui excelle aussi bien à l’arme lourde qu’au corps-à-corps t au maniement des armes blanches. Par ailleurs, il porte une armure en beskar, c’est-à-dire le fer mandalorien. C’est un matériau très résistant, capable de résister à des coups de blaster. Din Djarin en est équipé aussi.

Bien qu’il s’agisse d’un duel à trois contre un, qui est perdu par Paz Vizsla, on ne peut que constater que ces gardes sont performants. D’abord, parce que Paz Vizsla se débarrasse juste avant de quelques dizaines d’autres soldats, d’abord avec son armement, puis à mains nues. Même s’il en sort diminué, cela permet de souligner à qui l’on a affaire.

the mandalorian gardes paz
L’armure en beskar ne peut rien. // Source : Lucasfilm

Si Paz Vizsla a pu coucher de nombreux autres troopers bien équipés, il s’avère en fin de compte impuissant contre les trois unités d’élite. D’ailleurs, on découvre à ce moment-là que les armes en leur possession sont assez puissantes pour transpercer le beskar. Par contraste, cela montre à quel point le combat qui opposera plus tard Kylo Ren et Rey contre les huit gardes était de très haut niveau.

L’irruption des gardes prétoriens dans l’intrigue offre de nouvelles perspectives qui sont forcément très enthousiasmantes. On se prend à rêver de les revoir, surtout dans un combat qui impliquerait Din Djarin et Bo-Katan Kryze, surtout depuis qu’elle a récupéré le sabre noir. Ou alors, peut-être dans le futur film qui viendra interconnecter toutes les séries ?


Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.

Certains liens de cet article sont affiliés. On vous explique tout ici.