Warner Bros. a annoncé une mauvaise nouvelle. L’adaptation de la saga Harry Potter en jeu vidéo, baptisée Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard, a été repoussée sur les consoles les plus anciennes. Ce n’est pas bon signe.

Dans un tweet publié le 13 décembre, Warner Bros. a annoncé une très mauvaise nouvelle pour les propriétaires d’une PS4 ou d’une Xbox One qui attendent Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard avec impatience. Sur ces consoles, ce portage a été repoussé de plusieurs semaines : alors qu’il sortira le 10 février 2023 sur PS5, Xbox Series et PC, il sera disponible sur PS4 et Xbox One à compter du 4 avril. Ce n’est pas un bon indicateur et, en toute franchise, il serait judicieux de ne pas lancer ces deux versions.

Bien évidemment, il pourrait paraître arrogant, sinon provocateur, de souhaiter l’annulation de Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard sur PS4 et Xbox One — surtout aux yeux de celles et ceux qui n’ont pas encore franchi le cap vers une console next gen. Mais c’est le sens de l’histoire : en 2023, les deux consoles rivales fêteront leurs neuf ans d’existence — il est grand temps d’en faire le deuil. C’est une tendance qui se dégagera ces prochains mois: il y aura de moins en moins de nouvelles productions sur PS4 et Xbox One, quand bien même la PS5 et la Xbox Series X restent difficilement trouvables dans les rayons.

Hogwarts Legacy: L'Héritage de Poudlard // Source : Warner Bros.
Une scène de Hogwarts Legacy: L’Héritage de Poudlard. // Source : Warner Bros.

En sortant Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard, Warner Bros. fait sans doute une erreur

D’un point de vue strictement commercial, on comprend pourquoi Warner Bros. ne veut pas se priver du public PS4 et Xbox One, deux plateformes matures, avec un parc largement installé, ce qui permet de rentabiliser rapidement un jeu grâce à des communautés en place depuis plusieurs années. Leur tourner le dos revient à faire une croix sur des millions de ventes. Mais la réalité économique ne doit pas prendre le dessus sur la réalité technique. Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard est un jeu vidéo très ambitieux. Il est ce projet tant rêvé des fans de l’univers Harry Potter. Par conséquent, il a besoin de puissance pour transformer le rêve en réalité.

Tout porte à croire que Warner Bros. fait face à un sérieux dilemme. On avait vivement applaudi son choix de ne pas lancer Gotham Knights sur PS4 et Xbox One, alors que cette expérience tirée de la mythologie Batman est beaucoup moins ambitieuse que Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard. Ce nouveau retard permettra aux développeurs d’optimiser le jeu, c’est certain. Mais on y voit surtout le moyen de ne pas parasiter le lancement avec d’éventuels articles négatifs, lesquels pointeraient du doigt des soucis techniques difficiles à éviter. À ce sujet, on rappellera que même un jeu ultra optimisé comme God of War Ragnarök n’y a pas échappé. Kotaku a par exemple titré : « God of War Ragnarök PS4 tourne bien, mais votre console fait du bruit comme un jet. »

La jurisprudence Cyberpunk 2077 appuie cette thèse. CD Projekt Red a cru qu’il pouvait faire tourner son RPG majeur sur des consoles datant de 2013, fermant les yeux sur les nombreux problèmes n’ayant pas échappé à la presse. Quand Cyberpunk 2077 est sorti, on a davantage entendu parler des bugs — alors qu’il offrait des conditions de jeu décentes sur PC. La situation était tellement catastrophique que des campagnes de remboursement exceptionnelles ont été mises en place — et que Sony a carrément retiré le jeu de son PlayStation Store. En décalant Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard sur PS4 et Xbox One, Warner Bros. s’évite un risque de bad buzz. C’est malin.

Peut-être que l’éditeur américain nous fera mentir. Peut-être que Hogwarts Legacy : L’Héritage de Poudlard tournera correctement sur PS4 et Xbox One. Mais permettez-nous d’en douter, tant qu’on n’aura pas eu ces versions entre les mains.


Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !