Pendant la gamescom, j’ai pu voyager sur la planète Mars grâce au jeu vidéo Deliver Us Mars, suite de Deliver Us The Moon. Je ne voulais pas en revenir.

Durant ma courte virée à Cologne pour la gamescom de fin août, je suis allé jouer à Deliver Us Mars sans vraiment savoir ce que c’était. C’est l’appel de Mars qui m’a convaincu d’accepter le rendez-vous réservé à la presse. Chez Numerama, dès que ça touche de près ou de loin à l’espace, on a envie d’y aller les yeux fermés. Et il est vrai que cette approche un peu naïve est le meilleur moyen d’avoir de belles surprises. Je suis ravi d’écrire ici que Deliver Us Mars en fut une.

Deliver Us Mars est la suite de Deliver Us The Moon, jeu auquel je n’ai pas joué (mais qui va vite rejoindre ma to-do list). Comme son nom l’indique, il nous enverra sur Mars, en quête de technologies qui pourraient sauver la Terre. On y incarne l’astronaute Kathy, pour qui la périlleuse mission est aussi une affaire personnelle. L’héroïne cherche aussi à retrouver son père, dans un scénario qui rappellera Ad Astra — le film très touchant avec Brad Pitt.

Deliver Us Mars // Source : Frontier Foundry
Deliver Us Mars // Source : Frontier Foundry

C’est cool, de se balader sur Mars

Kathy débarque sur Mars dans un environnement inconnu et hostile. Heureusement, elle ne sera pas seule. Elle est accompagnée d’un petit robot qui lui permettra d’activer certaines fonctions des bâtiments installés sur la planète rouge. Deliver Us Mars est d’abord un jeu d’exploration dans lequel il faudra appréhender la gravité — différente de ce qu’on connaît dans les expériences se déroulant sur Terre. Derrière les altérations liées à la physique, certaines surfaces rocheuses de Mars permettent de s’accrocher à l’aide de piolets, ce qui permet à Kathy de s’improviser alpiniste pour descendre/monter sans risquer la chute fatale. Le gameplay use alors habilement des deux gâchettes de la manette pour se déplacer et éviter les faux mouvements. Malin.

Reposante, cette balade galactique sera ponctuée de quelques énigmes qui, nous promet-on, seront de plus en plus retorses. On commence par orienter le petit robot pour terminer un hologramme, puis il faudra déplacer des éléments pour activer certaines technologies. On demande forcément à voir sur la longueur, mais les premiers pas dans Deliver Us Mars sont très encourageants pour qui apprécie les aventures jamais portées sur l’action. On ressent très vite la solitude de Kathy, livrée à elle-même dans des décors à couper le souffle.

Des décors à couper le soufle

Car il faut bien reconnaître que la réalisation de Deliver Us Mars est d’excellente facture, pour peu qu’on ferme les yeux sur quelques animations un peu moins naturelles. Le contexte aide les développeurs : la planète Mars est un argument en soi et on sent que le studio KeokeN Interactive tient à soigner l’habillage pour livrer une épopée crédible et authentique. On espère que la variété sera de la partie, rien que pour le plaisir des yeux, et que la narration sera suffisamment travaillée pour épaissir une intrigue à la fois grandiose (sauver le monde) et intime (retrouver son père).

Deliver Us Mars sera disponible le 2 février 2023 sur PlayStation 5, PlayStation 4, Xbox Series S, Xbox Series X, Xbox One et PC. Bref, j’ai largement le temps de dévorer Deliver Us The Moon pour patienter.