C'est la première fois que le gouvernement prenait la parole depuis trois semaines. Au programme : un point sur la réouverture des écoles et des précisions sur les nouveaux types de tests qui circulent en France. Toutes les personnes immunodéprimées vont pouvoir être vaccinées à partir de lundi.

Jean Castex a donné, pour la première fois depuis plusieurs semaines, une nouvelle conférence de presse ce jeudi 22 avril 2021. Cela fait trois semaines que le président de la République a annoncé une sorte de « troisième confinement » sur tout le territoire français, qui ne ressemble toutefois pas du tout au premier confinement strict de l’an passé.

Les écoles ont notamment fermé pendant deux semaines de vacances, après une semaine obligatoirement à distance, dans toute la France. Elle sont censées rouvrir ce lundi 26 avril, même si la situation sanitaire reste très inquiétante dans l’hegaxone.

« Nous constatons depuis dix jours une baisse du nombre de malades (30 000 cas par jour) » a assuré toutefois Jean Castex, soulignant que « la situation s’améliore ». « Le pic de la troisième vague semble derrière nous, mais nous devons rester vigilants », a-t-il continué.

Au final, très peu de nouveautés ont été annoncées par le Premier ministre ce jeudi soir.

Carte du taux d’incidence en France au 22 avril. // Source : Gouvernement

Le résumé des annonces de Jean Castex

Voici ce qu’il faut retenir dans la prise de parole du Premier ministre :

  • Lundi 26 avril 2021 toutes les écoles vont rouvrir  ;
  • À partir du 3 mai, les collégiens et lycéens reviendront aussi en présentiel ;
  • Le couvre-feu de 19h est maintenu dans toute la France pour l’instant ;
  • Les voyageurs vers ou en provenance du Brésil, Chili, Argentine et Inde vont être soumis à encore plus de mesures strictes ;
  • Lundi 26 mars, la vaccination ouverte à toutes les personnes immunodéprimées (Pfizer pour les moins de 55 ans, AstraZeneca pour les plus de 55 ans)

Où en est-on de la vaccination ?

Emmanuel Macron avait assuré, fin mars, que l’objectif de la France était d’ouvrir la vaccination aux plus de 50 ans à la mi-mai, puis à tous les plus de 18 ans à la mi-juin.

2,5 millions de personnes seraient pour l’instant vaccinées, par semaine, selon le gouvernement. « La grande majorité des personnes les plus vulnérables ont été vaccinées », a assuré Jean Castex.

«  Nous sommes sur le bon chemin pour atteindre 20 millions de personnes ayant reçu un injection à la mi-mai, et 30 millions à la mi-juin », a-t-il insisté.

Olivier Véran a quant à lui annoncé que toutes les personnes immunodéprimées pourront être vaccinées à partir de lundi 26 avril. Concernant les personnes obèses, elles pourraient pouvoir être vaccinées à partir de la mi-mai, mais le ministre de la Santé attend encore des validations de la Haute autorité de Santé.

Le cas AstraZeneca

« Beaucoup de vaccins ont été développés et sont utilisés dans différents pays du monde — seul un petit nombre a été autorisé en France sur la base d’un suivi rigoureux qui nous permet d’en garantir la sécurité. C’est le cas du vaccin AstraZeneca, qui est aussi efficace que le Pfizer ou le Moderna », a tenu à rassurer le Premier ministre.

Jean Castex a rappelé que 11 millions de personnes de plus de 55 ans n’ont pas encore été vaccinées, et il les a incitées à se faire vacciner avec l’AstraZeneca, comme il l’a fait lui-même. Olivier Véran a également précisé qu’il n’y avait qu’environ que 5 cas de thromboses sur un million de personnes vaccinées avec ce vaccin, un risque « 50 fois moins élevé  » que les risques de faire une thrombose lorsque l’on voyage en avion.

Données de la campagne de vaccination au 21 avril 2021. // Source : Gouvernement

La réouverture des écoles

Jean Castex a dit « entendre les arguments » contre la réouverture des écoles, mais «  nous avons la conviction que les dégâts [d’une fermeture prolongée des écoles] peuvent générer des situations catastrophiques. »

C’est pour cette raison que, comme prévu, les écoles rouvriront le 26 avril 2021. Mais le gouvernement insiste sur le déploiement de plus de tests de dépistage, plus faciles à utiliser et moins invasifs que des PCR.

Jean-Michel Blanquer le 22 avril 2021

Les tests salivaires et autotests dans les écoles

Le Premier ministre dit vouloir proposer 400 000 tests salivaires par semaine à la rentrée pour les élèves, dans l’espoir d’atteindre 600 000 tests par semaine en mai.

« Nous avons passé des premières commandes massives de 64 millions d’autotests », a annoncé Jean Castex, précisant qu’ils seraient proposés à tous les enseignants.

À partir du 10 mai, ils seront aussi proposés aux lycéens à raison d’un autotest par semaine — mais seulement eux, car ces tests ne sont pour l’instant pas autorisés aux moins de 15 ans. Toutefois, la HAS sera amenée à se prononcer pour une ouverture aux personnes plus jeunes.

La stratégie des autotests voulue par le ministère de l’Éducation

Les Autotests en pharmacie

«  Vous êtes plus de 500 000 à avoir acheté des autotests en pharmacie », a continué Olivier Véran, le ministre de la Santé. Ceux-ci sont en effet mis en vente en pharmacie depuis une dizaine de jours.

Stratégie de déploiement des autotests (telle que fixée au 22 avril 2021). // Source : Gouvernement

Les déplacements en France ou à l’étranger

Pour voyager vers des pays, ou en provenance de pays «  confrontés à une situation sanitaire à haut risque », les mesures resteront très strictes.

  • Un test PCR négatif
  • Une période d’auto-isolement de 7 jours

La France a décidé de durcir encore plus les conditions de voyage pour les voyages en provenance du Brésil, Chili, Argentine, Afrique du Sud et de l’Inde, où la situation sanitaire est encore plus tendue. À partir du samedi 24 avril, un « système de contrôle renforcé » sera instauré :

  • Des tests PCR au départ, mais aussi à l’arrivée
  • Une quarantaine stricte avec possibilité de contrôles de forces de l’ordre

Un « retour à la normale » progressif et territorialisé

«  La réouverture des lieux ne pourra pas être le cas pour tout, notamment pour ce qui entraine des concentrations de public sans possibilité de respecter les gestes barrières », a souligné Jean Castex.

« À la mi-mai pourraient rouvrir certaines terrasses ainsi que certains lieux sportifs et culturels », a dit le Premier ministre, sans donner aucune nouvelle information par rapport à ce qui avait déjà été annoncé dans la presse ces derniers jours.

À partir du 3 mai, certaines « contraintes de déplacement en journée » pourraient être levées, mais encore une fois, Jean Castex a préféré ne rien affirmer avec certitude, ce qui continue de nourrir le flou dans la reprise potentielle d’une « vie normale », très attendue par les Françaises et Français.

La situation sanitaire en France au 22 avril 2021

Les chiffres de l’épidémie ne sont pas bons : le coronavirus circule beaucoup en France. Santé publique France faisait état de plus de 34 000 nouveaux cas en 24h, le 20 avril, et de 9,9 % de taux de positivité aux tests PCR.

« Le nombre de patients admis en réanimation a atteint un plateau », a toutefois nuancé Jean Castex, parlant du «  début d’un reflux » potentiel.

Le couvre-feu

Le couvre-feu à 19 heures est, pour l’instant, maintenu dans toute la France.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo