Une phase importante de Parcoursup est ouverte depuis le 20 janvier : les élèves doivent formuler leurs vœux d’ici le 29 mars. Ensuite, d’ici le 7 avril, il faudra finaliser les dossiers.

Cette année encore, ce sont des centaines de milliers de candidats qui tenteront d’obtenir le précieux sésame qu’est le baccalauréat qui leur ouvrira les portes de l’enseignement supérieur. Et pour cela, c’est par la porte de Parcours qu’il faut passer. La plateforme, de fait, les accompagne tout au long de l’année, avec différents rendez-vous-clés.

Mis en place en 2018 dans un contexte marqué par les polémiques, du fait de son mode de fonctionnement (comme la fin de la hiérarchisation des vœux, l’opacité des algorithmes de répartition des élèves et les quotas) et de ses dysfonctionnements de jeunesse, le service est toutefois un passage obligé pour accéder aux études supérieures. Et désormais, il est bien ancré dans le paysage éducatif.

Parcoursup met à disposition une foire aux questions très complète pour celles et ceux ayant besoin de renseignements plus spécifiques à leur cas de figure.

Le calendrier de Parcoursup

Pour l’année scolaire 2021/2022, une première phase s’est tenue de novembre à janvier pour que les élèves puissent découvrir les informations sur ce qu’il est possible de faire en matière d’enseignement supérieur. Cette étape a laissé la place à une autre séquence, ouverte depuis le 20 janvier : l’inscription à Parcoursup et l’ajout des vœux pour l’après-baccalauréat.

Attention à ne pas attendre la dernière minute pour formuler ses vœux. Dans les dernières heures, avant le 29 mars ou le jour J, une forte affluence sur Parcoursup doit être anticipée. Celle-ci pourrait compliquer la navigation et l’inscription de ses choix sur la plateforme. Pour ne prendre aucun risque, il est préférable de s’y prendre avec plusieurs jours d’avance.

Deux grandes étapes suivront pour les lycéens et les lycéennes : celle permettant de compléter son dossier et confirmer ses vœux (elle aura lieu du 30 mars et le 7 avril), suivie d’une autre séquence, qui est la phase d’admission principale (2 juin au 15 juillet). C’est là que les réponses des établissements seront envoyées aux vœux qui ont été formulés.

Il existe aussi une phase complémentaire qui s’étale du 23 juin au 16 septembre 2021. Celle-ci offre à l’élève n’ayant pas eu ce qu’il attendait une opportunité de formuler de nouveaux vœux pour obtenir une proposition d’admission dans une formation ayant encore des places. Jusqu’à 10 nouveaux vœux peuvent être transmis dans ce cadre.

En résumé :

  • Du 20 janvier au 29 mars : inscription sur Parcoursup, création du dossier, formulation des vœux ;
  • Du 30 mars au 7 avril : finalisation du dossier, confirmation des vœux, ajout des documents demandés (éventuellement) ;
  • Du 2 juin au 15 juillet 2022 : phase d’admission principale (arrivée des réponses) ;
  • À partir du 1er juillet : possibilité d’avoir un accompagnement personnalisé de la commission d’accès à l’enseignement supérieur selon l’académie.
  • À partir du 5 juillet : résultats du baccalauréat ;
  • Du 23 juin au 16 septembre 2022 : phase d’admission complémentaire (nouveaux vœux dans des formations encore disponibles)

Finaliser le dossier et confirmer les vœux

Les élèves ont jusqu’au 29 mars inclus pour formuler leurs vœux sur le portail Parcoursup. Au-delà, une nouvelle phase s’ouvrira : celle de la validation du dossier. Pour cette autre étape, pas besoin de se précipiter : elle durera jusqu’au 7 avril inclus. Mais pour celles et ceux qui sont ont déjà une idée de ce qu’ils veulent faire après le bac, les inscriptions sont ouvertes.

Chaque élève a le droit de formuler jusqu’à 10 vœux pour des formations sélectives ou non, et 10 de plus pour les formations en apprentissage. Il est à noter que le classement des vœux n’a pas d’incidence, car il y aura une réponse pour chaque demande. Il est possible de candidater dans n’importe quel établissement, dans son académie ou en dehors.

La finalisation des vœux est l’étape d’après, entre le 30 mars et le 7 avril. Le dossier peut avoir besoin d’être consolidé, si des éléments additionnels sont demandés par certaines formations. Au lycée, cela se matérialise par la transmission des bulletins scolaires et de la fiche Avenir. Celle-ci regroupe les appréciations des professeurs et l’avis du chef d’établissement.

La phase précédente permet de formuler 10 vœux ou vœux multiples pour des formations sélectives ou non sélectives, dans n’importe quel établissement et sans avoir besoin de les classer. Idem pour les formations en apprentissage, avec un droit pour 10 vœux supplémentaires. La phase suivante consiste à boucler son dossier et de confirmer les vœux sélectionnés.

Attention : des vœux non confirmés ne sont pas transmis aux formations qui sont concernées et, donc, aucun examen du dossier n’aura lieu. Le portail Parcoursup dit quand un vœu est finalisé avec l’indicateur « confirmé ». L’ordre est de compléter d’abord le dossier avant de confirmer ses vœux. Mais dans certaines circonstances, il reste possible de compléter un peu son dossier même après.

La rubrique « Préférence et autres projets » est à remplir. Elle n’est pas transmise aux formations, mais sert à Parcoursup et aux services académiques pour un suivi du dossier et une aide en cas de besoin. Quant à la rubrique « Mes activités et centres d’intérêt », elle est facultative. Toutefois, elle est transmise aux formations et, selon Parcoursup, peut peser dans la sélection.

Les réponses aux vœux des élèves

En tout, quatre réponses peuvent être délivrées pour un vœu. Des écarts existent toutefois. Certaines réponses ne sont pas prévues si les vœux concernent une formation sélective (classe prépa, BTS, BUT, écoles, Sciences Po/IEP, IFSI, EFTS, licences sélectives, etc.), une formation non sélective (licence, etc.) ou une formation en apprentissage. Le détail est fourni dans la foire aux questions de Parcoursup.

Les réponses sont :

  • « oui » : le candidat a une proposition d’admission et il faut y répondre dans les délais indiqués (ou il faut une signature d’un contrat dans le cas d’un apprentissage) ;
  • « oui, si » : une proposition d’admission a été envoyée, mais il faut suivre un parcours personnalisé pour une remise à niveau pour consolider ses chances de réussir dans cette formation ;
  • « en attente » : vous êtes sur liste d’attente et vous n’avez pas reçu de proposition d’admission dans tel ou tel vœu. La position de l’élève est renseignée et peut évoluer si d’autres candidats ayant reçu un feu vert se désistent finalement ;
  • « non » : cela concerne les filières sélectives (l’élève n’est pas classé) et l’apprentissage (la formation est refusée).
Parcoursup
La page d’accueil de Parcoursup en 2021.

Si un élève n’a reçu que des réponses négatives, Parcoursup rappelle qu’il y a une phase complémentaire qui permet de formuler jusqu’à 10 nouveaux vœux. Par ailleurs, il est à noter qu’une commission d’accès à l’enseignement supérieur sera installée à partir du 2 juillet dans chaque académie afin d’examiner les candidats qui n’ont rien eu, afin de leur soumettre des formations proches de leurs choix initiaux.

« Il est important dans ce cas précis de bien compléter la rubrique « Préférence et autres projets » en élargissant au maximum vos souhaits d’orientation afin d’aider au maximum la CAES dans son rôle d’accompagnement », prévient Parcoursup. Autant que possible, il est aussi recommandé de se rapprocher du lycée ou du  centre d’information et d’orientation (CIO) pour avoir des conseils supplémentaires.

Les nouveautés 2022 de Parcoursup

Chaque année, Parcoursup fait évoluer sa plateforme pour inclure de nouveaux services ou couvrir davantage de formations. Cette année plusieurs changements ont été annoncés :

  • un moteur de recherche des formations qui couvre 19 500 possibilités, dont plus de 6 000 en apprentissage. Chaque entrée dispose de a propre fiche résumant les informations essentielles ;
  • de nouvelles formations en apprentissage, les écoles supérieures d’art, l’institut français de la mode, les parcours préparatoires au professorat des écoles ;
  • un calendrier Parcoursup construit en cohérence avec celui du baccalauréat pour s’adapter aux échéances de l’année de terminale et prendre en compte les résultats des élèves.