Le Forum économique mondial estime que nous allons encore attendre longtemps pour un monde égalitaire. Le rapport annuel de l'organisation montre que la situation n'a guère évolué depuis 2017.

Depuis 2017, le fossé entre les femmes et les hommes s’est tout juste réduit de 0,03 %. Dans son rapport sur les inégalités entre les sexes publié le 18 décembre 2018, le Forum économique mondial estime que l’égalité globale sera atteinte en 108 ans.

Le Forum économique mondial avance que « le monde a comblé 68 % de l’écart entre les femmes et les hommes » — ce qui signifie qu’il reste 32 % à réduire. C’est une infime amélioration, de 0,03 %, par rapport à l’année précédente.

L’organisation rappelle cependant qu’en 2017, l’écart entre femmes et hommes s’était élargi pour la première fois depuis la première publication de cette étude en 2006.

La parité économique entre hommes et femmes attendra 202 ans. // Source : Flickr/CC/École polytechnique (photo recadrée)

2 siècles pour la parité au travail

« Au rythme actuel des changements, les données montrent qu’il faudra 108 ans pour combler l’écart global entre les sexes et 202 ans pour parvenir à la parité au travail plus précisément », prévient la fondation dans un communiqué.

Le Fond économique mondial estime que le fossé entre les sexes se refermera dans un peu plus d’un siècle dans les domaines du travail, de la politique et de la santé. Il faudra presque le double de ce temps pour obtenir la parité au travail et l’égalité salariale.

La France occupe le 12e rang dans la liste des 149 pays concernés par le rapport du Forum, derrière l’Islande ou la Norvège qui ont davantage réduit le fossé entre les genres.

Encore 108 ans pour combler l’écart global entre les sexes. // Source : Flickr/WOCinTech Chat (photo recadrée)

Minoritaires dans la population active

Le document a tenté de mesurer les écarts de traitement entre femmes et hommes sur la base de 4 éléments : les « opportunités économiques », l’ « émancipation politique  », le « niveau d’éducation  » ainsi que la «  santé et la survie ».

Selon le Forum économique, les disparités entre femmes et hommes au travail s’expliquent par le fait que les hommes sont majoritaires dans la population active. Le rapport ajoute que l’automatisation du travail semble avoir un « impact disproportionné sur les rôles traditionnellement occupés par les femmes. »

22 % de professionnelles de l’IA

La sous-représentation des femmes dans certains secteurs d’activité comme les sciences, les technologies, l’ingénierie ou les mathématiques est aussi évoquée pour tenter de comprendre cette situation. Le Forum note que seul 22 % des professionnels de l’IA sont des femmes, par exemple.

Partager sur les réseaux sociaux