Xiaomi a déposé une demande pour entrer à la bourse de Hong Kong. L'opération pourrait permettre au fabricant de lever 10 milliards de dollars, un record depuis l'introduction d'Alibaba à la bourse de New York en 2014.

Xiaomi, l’outsider chinois des smartphones porté par Lei Jun, a déposé une demande pour entrer à la bourse de Hong Kong. Cette introduction pourrait être l’une des plus importantes de ces quatre dernières années : l’opération permettrait en effet à la firme de lever 10 milliards de dollars américains.

Un document préliminaire déposé par l’entremise auprès de la bourse de Hong Kong, qui ne fait pour l’instant office que de brouillon, ne donne pas encore de détails financiers sur cette inscription. Néanmoins, Xiaomi pourrait être valorisé autour d’un montant de 100 milliards de dollars.

Lei Jun, CEO de Xiaomi

Le record d’Alibaba détrôné

Dans ce cas, Xiaomi détronerait le record atteint par Alibaba en 2014 à la bourse de New York, lors de son introduction pour la valeur de 25 milliards de dollars. En France, Xiaomi a méticuleusement préparé son arrivée : dès le mois de février 2018, le fabricant chinois s’est fait remarquer dans les allées du Mobile World Congress de Barcelone. En avril dernier, la marque a délogé Apple de sa quatrième place sur le marché chinois.

Même si l’entreprise écoule majoritairement sa production de smartphones en Chine, la firme a montré qu’elle était capable de réaliser des percées sur d’autres marchés, comme en Inde.

Partager sur les réseaux sociaux