Fin avril, c'est aussi le bilan annuel de la société Nintendo. Un bilan bien plus positif que celui de l'année passée, stimulé par la vente de la Switch, le succès à retenir pour cette année.

Aujourd’hui se tenait le bilan annuel de la multinationale japonaise Nintendo. Un rapport radieux, brillant par l’augmentation de la plupart de ses chiffres et un pari gagné pour l’entreprise qui espérait vendre 13 millions de consoles Switch en un an.

Nintendo en très grande forme

Ce ne sont pas donc les 13 millions espérés mais 17,79 millions de Switch qui ont été vendues à travers le monde. Ce gain considérable remplit l’objectif posé par la firme fin octobre 2017 d’écouler 17 millions de consoles d’ici mars 2018. Prochaine étape ? 20 millions de Swtich vendues.

Si les chiffres de la Swtich sont ceux à garder en tête pour cette année, ils ne sont pas les seuls bons résultats de la multinationale. Cette dernière peut se vanter d’une hausse de 36 % de ses bénéfices nets et d’un chiffre d’affaires de 9 milliards d’euros, soit près du double de celui de l’année passée.

Côté jeux, le succès de Pokémon ne démérite pas puisque la version Ultra Soleil et Ultra Lune s’est écoulée à plus de 7 million. Néanmoins, les trois meilleures ventes de Nintendo restent trois jeux Switch, également les meilleures ventes observées pour le dernier trimestre :

  • Mario Odyssey avec 10,41 millions d’exemplaires vendus.
  • Mario Kart 8 Deluxe avec 9,22 millions d’exemplaires vendus.
  • The Legend of Zelda : Breath of the Wild, le jeu de lancement de la console, affiche plus de 8 millions d’exemplaires écoulés. À ce titre, le journaliste Oscar Lemaire salue la longévité exceptionnelle du jeu, similaire à celle d’un jeu Mario. Combiné aux ventes des autres consoles, ce volet devient le jeu Zelda le plus vendu de l’histoire.

Du changement côté équipe

Le bilan a également été l’occasion d’introduire le nouveau président de Nintendo, Shuntaro Furukawa (46 ans), venant prendre le place de Tatsumi Kimishima. Le jeune président était auparavant directeur marketing et membre du conseil de la Pokémon Company, coentreprise de Nintendo. Il prendra ses fonctions le 28 juin 2018.

Tatsumi Kimishima, nommé à la suite du décès de Satoru Iwata, part donc sur une note très positive. Pas très loin puisque le japonais de 68 ans continuera à travailler au sein de la compagnie en tant que conseiller.

Dans cette note de service, on apprend également que le directeur de Nintendo Europe, Satoru Shibata, quitte son poste et retourne au Japon où il intégrera le conseil d’administration.

Partager sur les réseaux sociaux