Après le CNC et Médiamétrie, le cabinet NPA Conseil et Harris Interactive dévoilent les premiers résultats de leur baromètre de la SVoD. Une étude qui veut regarder en profondeur les nouvelles habitudes des Français en matière d'audiovisuel.

Début septembre le cabinet NPA Conseil et Harris Interactive dévoilaient leur premier baromètre de la SVoD : une enquête, auprès de 42 000 participants, visant à donner un état des lieux de l’adoption du streaming vidéo en France. Pour les deux entreprises, l’enjeu était de mener un test grandeur nature pour une future collaboration : la première étude quotidienne sur la SVoD en France. Ainsi, NPA et Harris ajoute leurs travaux à ceux déjà réalisés en France par le CNC et Médiamétrie.

Des premières indications sur l’adoption du streaming

En janvier, les deux sociétés sont parvenues à développer ce nouveau format, un baromètre régulier de l’adoption des services de streaming qui couvrira désormais chaque jour de l’année 2018.

Ainsi, entre le 1er et le 14 janvier, 38 000 personnes ont répondu aux sollicitations de Harris Interactive pour produire une étude exhaustive du streaming en France. Pour Gilles Pezet, analyste chez NPA, cette collaboration permet d’avoir enfin un grand angle sur le streaming : « Nous disposions du catalogue de l’offre chez NPA, avec les entrées et sorties quotidiennes des catalogues SVoD, toutefois, il nous manquait la demande : en travaillant avec Harris nous avons réuni ces deux éléments  ».

Désormais, le traditionnel baromètre télé de Harris dispose d’un module supplémentaire pour la SVoD, permettant aux téléspectateurs de rapporter leur consommation numérique. « Entre deux et trois mille personnes répondent chaque jour au baromètre de la télé, nous avons donc simplement ajouté notre travail au formulaire déjà mené par Harris  » explique M. Pezet chez NPA. À terme, le panel consulté chaque jour donnera une meilleure perception des tendances et de l’audience française de la SVoD. Pour le moment, ce type de données est la seule propriété des plateformes qui, comme Netflix, les révèlent pas au grand public.

Aux États-Unis, Nielsen tente désormais de donner des indications sur l’audience d’un contenu Netflix. En France, NPA et Harris ne disposent pas des mêmes solutions — l’institut de sondage se concentre sur un panel — mais ils devraient apporter certaines réponses sur le succès de certains contenus, les tendances saisonnières ou encore les comportements des consommateurs en fonction des plateformes.

4,7 millions de programmes visionnés chaque jour

Après deux semaines d’observation, NPA a obtenu de premiers chiffres clés. En comparant la période du 1er au 14 janvier avec les réponses obtenues lors de la phase de test du 28 août au 10 septembre, Harris et le cabinet détaillent une croissance du secteur importante en 4 mois. En janvier 2018, 4,9 % de la population française, soit 2,7 millions de personne, utilise un service de streaming chaque jour, soit 400 000 personnes de plus qu’en septembre (4,4 % en septembre pour 2 300 000 Français).

2,7 millions de personne, utilise un service de streaming chaque jour

Il y a donc désormais 2,7 millions de Français utilisant chaque jour un service type Netflix, pour 4,7 millions de programmes visionnés chaque jour, contre 3,7 en septembre. Du côté de la consommation, la tendance est donc aussi à la hausse : au total, les Français ont consommé 25 % de plus de SVoD en seulement quatre mois. « Cette croissance est conforme aux retours du marché. Le retard français sur le streaming est terminé, » assure M. Pezet.

NPA / HARRIS

Côté tendances, NPA note que les séries sont les produits les plus importants pour le streaming. La moitié de la consommation totale de SVoD serait liée à des séries selon le cabinet, contre 29 % de cinéma, 12 % pour la jeunesse. En janvier, l’institut de sondage estime ainsi que les trois œuvres les plus vues par les Français étaient Black Mirror, série originale de Netflix, suivie de Arrow, de la CW (Netflix) et Peaky Blinders de la BBC (Netflix).

Partager sur les réseaux sociaux