Coinbase, la populaire plateforme d'échange de crypto-monnaie, a fait savoir qu'il n'est pas question dans l'immédiat d'ajouter de nouvelles devises électroniques dans son portefeuille de devises. Mais elle pourrait bientôt changer d'avis.

Vous achetez et vendez des devises virtuelles sur Coinbase, en tentant de profiter de la hausse et de la baisse des cours ? Si vous cherchez à diversifier votre portefeuille d’actifs électroniques sur la populaire plateforme d’échange de crypto-monnaie, il va falloir prendre votre mal en patience : en effet, le site n’entend pas pour l’instant ajouter une autre valeur dans l’immédiat.

C’est ce qu’a fait savoir jeudi 4 janvier la société dans un article de blog. « En date du présent communiqué, nous n’avons pas encore décidé d’ajouter d’autres actifs […]. Toute déclaration contraire est fausse et non autorisée par l’entreprise », prévient la firme, alors que des rumeurs laissaient notamment entendre l’idée du Ripple sur Coinbase. Le Ripple est actuellement la crypto-monnaie en vogue.

Bitcoin Cash.

Actuellement, Coinbase autorise les échanges en Bitcoin, Ethereum et Litecoin. Dernièrement, le site a ajouté la possibilité de suivre le cours du Bitcoin Cash, qui est une branche dérivée du Bitcoin, mais il n’est pas possible pour l’instant d’acquérir ni de vendre cette devise électronique. Le début des transactions doit avoir lieu au cours du mois de janvier 2018, sans plus de précision.

L’intégration du Bitcoin Cash à la plateforme s’est déroulée de façon chaotique. Le site a été accusé d’avoir permis à ses employés de transférer cette devise en avance, le forçant ensuite à suspendre tout échange en la matière et ouvert une enquête interne. Depuis, la société a tenté de rassurer sa clientèle et de montrer patte blanche sur ses procédures (comme l’intégration de nouvelles crypto-monnaies).

Le Ripple.

« Un comité interne d’experts est chargé de déterminer si et quand de nouveaux actifs doivent être ajoutés à la plateforme, conformément à nos préconisation. Ces individus — et tous les employés de Coinbase — sont assujettis à des restrictions de confidentialité et de négociation », explique par exemple l’entreprise. Les difficultés d’intégration du Bitcoin Cash ont peut-être joué dans cette mise au point.

Le projet Ripple date de 2004 avec la fondation de l’entreprise RipplePay, un service financier servant à des transactions sécurisées aux membres d’une communauté. Il ne s’agit pas au départ d’avoir une crypto-monnaie. Le projet évolue en 2012 avec la création d’une nouvelle société Open Coin, renommée en Ripple Labs, et l’écriture d’un protocole de paiement permettant de transférer de l’argent.

L’intérêt de Coinbase pour le Ripple pourrait toutefois rapidement changer et peut-être que l’on discute déjà en interne d’un tel ajout. En effet, la devise a connu une hausse tout à fait spectaculaire en 2017, avec une progression de 36 018 %. C’est encore mieux que le Bitcoin, qui est la star des crypto-monnaies et dont la volatilité est déjà extrêmement forte.

Partager sur les réseaux sociaux