Coinbase, la populaire plateforme d'échange de crypto-monnaie, tente de rassurer ses utilisateurs depuis l'introduction chaotique du Bitcoin Cash parmi ses devises ce 19 décembre. Accusé d'avoir permis à ses employés de commencer à transférer le BCH en avance, le site a depuis suspendu tout échange en la matière et ouvert une enquête interne.

Coinbase, une populaire plateforme d’échange de crypto-monnaie visitée chaque par mois plus de 40 millions d’internautes, traverse une importante crise de confiance depuis l’intégration du Bitcoin Cash (BCH) — un « schisme » du Bitcoin — parmi ses devises, mardi 19 décembre.

De nombreux internautes l’accusent de délit d’initié en ayant permis à ses employés d’acheter, de vendre et d’envoyer cette crypto-monnaie, de plus en plus populaire, avant son introduction officielle sur la plateforme, s’offrant de fait un avantage compétitif sur les utilisateurs — tout en faisant augmenter la valeur du Bitcoin Cash, qui a plus que doublé avant son introduction, jusqu’à atteindre plus de 8 000 dollars.

Face au tollé, le site a suspendu tout échange de la devise et ouvert une enquête interne pour faire la lumière sur cette potentielle dérive. « Coinbase applique une politique d’échange stricte ainsi que des règles internes pour ses salariés. [Nos] salariés se voient interdire tout échange de Bitcoin Cash depuis plusieurs semaines » a ainsi précisé la plateforme sur Twitter à propos de cette crypto-monnaie apparue en août 2017.

Des accusations nombreuses sur Twitter

Sur Twitter, les critiques et les soupçons au sujet d’une telle anticipation illégale étaient nombreux, à l’instar de cet utilisateur : « Je me moque de savoir comment vous présentez ça, mais il s’agit d’un DÉLIT D’INITIÉ ! Quelqu’un en possession de plein de Bitcoins savait que Coinbase intégrerait le Bitcoin Cash et s’est offert un GROS morceau de bénéfice grâce au flippening [un terme connu des investisseurs pour désigner le moment où le Bitcoin sera détrôné en tant que crypto-monnaie la plus valorisée en termes de capitalisation boursière]. »

Brian Armstrong, patron de Coinbase, a tenté de se montrer rassurant : « Si nous constatons qu’un salarié […] a violé nos règles — directement ou indirectement –, je n’hésiterai pas à le licencier immédiatement et à prendre les mesures juridiques nécessaires. »

En seulement quelques mois, le Bitcoin Cash a su s’imposer à la troisième place des crypto-monnaies — avec 58 milliards de dollars de capitalisation au 20 décembre –, derrière l’Ethereum et le Bitcoin. Cette devise a même convaincu le co-fondateur du site Bitcoin.com de vendre tous ses Bitcoins pour basculer sur le BCH.

Article publié initialement le 21 décembre 2017

Partager sur les réseaux sociaux