L'espace pourrait-il accueillir le dernier Roadster de Tesla ? Elon Musk compte en tout cas le mettre à bord de la fusée lourde Falcon Heavy pour son lancement inaugural, attendu en janvier 2018.

Elon Musk compte visiblement tenir la promesse formulée au printemps dernier : envoyer la « chose la plus absurde possible » à bord de Falcon Heavy, la première fusée lourde de SpaceX — censée servir, à terme, à ses missions lunaires et martiennes — dont le lancement inaugural attendu pour cet automne vient finalement d’être repoussé à 2018.

Vendredi 1er décembre, l’entrepreneur passé maître dans l’art de la communication a révélé dans un tweet que le Roadster de Tesla — capable de passer de 0 à 100 km/h en 1,9 seconde — ferait partie de ce vol très attendu : « [La cargaison de Falcon Heavy] sera un Roadster de Tesla en train de diffuser Space Oddity [le célèbre morceau de David Bowie]. Elle sera lancée vers l’orbite de Mars pour rester dans l’espace lointain pour un milliard d’années si elle n’explose pas pendant l’ascension. »

Si l’annonce peut sonner comme une blague élaborée, plusieurs médias américains ont obtenu confirmation auprès de SpaceX que cette cargaison atypique était bel et bien prévue à bord du Falcon Heavy. The Verge explique ainsi qu’Elon Musk lui a confirmé par mail que ce lancement était prévu avant de se rétracter dans un tweet évoquant une « invention » — mais d’autres sources (également citées par Ars Technica) ont depuis confirmé que ce projet était d’actualité.

Elon Musk semble d’autant plus sérieux qu’il est bien conscient des chances de succès réduites de ce premier vol : il a lui-même indiqué que le Falcon Heavy avait de fortes chances d’exploser lors de ce lancement.

Partager sur les réseaux sociaux