SpaceX retente sa chance avec le Starship, sa nouvelle fusée. Après un échec remarqué au printemps, le lanceur surpuissant de l’entreprise américaine redécolle aujourd’hui (en début d’après-midi à l’heure française). L’engin doit succéder au Falcon 9 et au Falcon Heavy.

Cette fois-ci, c’est la bonne ? Le 20 avril 2023, la toute première tentative de vol du Starship tournait court. La fusée explosait dans le ciel, quelques minutes à peine après son décollage. Un « « désassemblage rapide imprévu » dans le jargon d’Elon Musk. Au-delà la petite formule amusante, cet épisode s’est avéré être un échec complet pour SpaceX, et une source d’inquiétude pour la Nasa.

Sept mois plus tard, un nouvel essai pour le Starship a lieu. Début septembre, la société américaine indiquait être prête à démontrer les performances de la fusée dans sa configuration complète. De nombreuses modifications ont eu lieu, sur la fusée, et par ailleurs au niveau du pas de tir. L’entreprise a même procédé à des répétitions générales avant le jour J.

Le décollage est une réussite : vous pouvez découvrir ce lancement de Starship en images ici.

Le lancement en résumé

  • Quoi ? Le nouvel essai du vol du Starship en version complète ;
  • Quand ? Ce 18 novembre 2023, à partir de 14 heures (heure de Paris) ;
  • Où ? Au Texas, puis dans l’espace et dans l’océan Pacifique ;
  • Que verra-t-on ? Le premier vol de la nouvelle fusée de SpaceX dans l’espace, qui remplacera un jour les Falcon 9 et Falcon Heavy.

Comment voir le décollage du Starship

Le vol doit être retransmis par SpaceX.

Quelle est la mission du Starship ?

La feuille de route est la suivante pour SpaceX. Décoller du Texas avec le Starship, traverser une large portion du globe, et finir son trajet dans l’océan Pacifique, dans les environs de l’archipel d’Hawaï. La mission du mois de novembre vise à atteindre l’objectif qui était initialement fixé à avril, mais sans succès. Le vol doit s’étaler sur 90 minutes.

Le Starship est un véhicule spatial de grande taille, culminant à 119 mètres. Son look quelque peu rétro comporte deux segments : un étage supérieur, qui porte aussi le nom de Starship (comme la fusée), et un étage inférieur, dénommer Super Heavy. L’étage du haut est le vaisseau à proprement parler tandis que l’étage du bas concerne la propulsion principale.

starship nez
Le sommet du lanceur. // Source : SpaceX

Durant ces 90 minutes, le Starship devra décoller, progresser haut dans le ciel et procéder à la séparation des deux étages. La partie supérieure poursuivra sa course, tandis que le segment inférieur reviendra sur Terre. C’est à ce moment-là que le Super Heavy doit effectuer une manœuvre aérienne, afin de finir verticalement dans l’océan Atlantique (golfe du Mexique).

Le Starship, lui, devra réussir une rentrée atmosphérique et amerrir. SpaceX espère profiter de ce vol en conditions réelles pour observer divers systèmes du lanceur : la séparation des étages, le système électronique de contrôle du vecteur de poussée pour les moteurs du Super Heavy ou encore les mesures de protection du pas de tir (déflecteur, mur d’eau).

À long terme, le Starship est censé être le couteau suisse de l’exploration spatiale de SpaceX. Du transport de satellites en orbite au ravitaillement de la Station spatiale internationale, en passant par le transport de cosmonautes et l’appui à la conquête de la Lune et Mars. D’ailleurs, la Nasa souhaite avoir à disposition une Starship opérationnelle pour décembre 2025.

@numerama

Pourquoi les astronautes n’ont-ils pas le droit d’emporter des timbres dans l’espace ? #nasa #espace #astronautes #numerama

♬ son original – Numerama – Numerama

Heure du lancement de la fusée de SpaceX

L’entreprise américaine espère effectuer son tir aujourd’hui, le samedi 18 novembre, à partir de 14 heures (heure de Paris).


Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !