Lors d'une session de questions-réponses avec des internautes sur Reddit, Elon Musk est revenu sur les projets de colonisation martienne de SpaceX. Il a notamment indiqué que, si son entreprise comptait jouer un rôle pionnier dans l'arrivée de l'homme sur Mars, celle-ci comptait ensuite sur l'aide d'autrui pour développer cette future base.

Depuis qu’Elon Musk a dévoilé, fin septembre, la Big Fucking Rocket, une fusée entièrement réutilisable censée à terme remplacer le Falcon 9, le Falcon Heavy et la capsule Dragon — et assurer tout type de mission, de Mars à la Lune en passant par le transport d’un bout à l’autre de la Terre en moins d’une heure –, les questions abondent au sujet des ambitieux projets de SpaceX.

Le fondateur de l’entreprise spatiale a donc profité d’une session d’échange sur Reddit, ce dimanche 15 octobre, pour répondre aux interrogations de nombreux internautes. L’occasion d’en apprendre un peu plus, notamment, sur les missions martiennes de SpaceX : l’entreprise prévoit d’y réaliser ses premières missions cargo en 2022, pour y construire des sources d’eau et un dépôt de carburant.

Elon Musk a ainsi promis « d’importants » progrès d’ici au premier vol : « Nous débuterons avec un vaisseau de taille réelle qui réalisera  des petits sauts d’une centaine de kilomètres d’altitude et de distance latérale. Ils sont relativement simples pour l’appareil, puisqu’aucun bouclier thermique n’est requis. […] L’étape suivante, ce sont les vols orbitaux. »

« Assurer l’infrastructure de base »

L’entrepreneur a surtout indiqué que SpaceX, malgré son potentiel rôle de pionnier, n’assurerait que le strict minimum nécessaire sur la planète rouge : « L’objectif, c’est de vous faire parvenir là-bas et d’assurer l’infrastructure de base pour la production de propulseurs comme pour la survie sur place. Si l’on devait faire une comparaison un peu exagérée, disons que nous essayons de construire l’équivalent de la National Transcontinental Railway [l’entreprise canadienne des chemins de fer]. Une partie conséquente de l’industrie devra être construite sur Mars par d’autres entreprises et des millions de gens. »

En clair, SpaceX ne ferait que poser les premières pierres d’une colonie humaine sur Mars et s’appuierait ensuite sur les travaux d’autres colons, notamment en ce qui concerne la création «  d’un réseau de communications très rapide vers Mars ».

Quant à l’apparence que prendront les installations humaines amenées à s’établir sur Mars, Elon Musk conseille de ne pas « accorder trop d’importance » au visuel dévoilé en septembre : il est à ses yeux loin d’être représentatif du futur projet.

Partager sur les réseaux sociaux