Indéniablement le meilleur smartphone d'un IFA pauvre en nouveautés, le LG V30 regarde du côté des prochains iPhone comme du côté de Samsung pour livrer un « superphone ». Caractéristiques musclées et design dans l'air du temps, l'engin du Coréen voudrait lui aussi sa place au soleil dans le très haut de gamme.

Si nous devions nous accorder à la communication des géants du smartphone, il nous faudrait créer une catégorie de produits au-dessus de ce que nous entendions auparavant pour les termes haut de gamme et flagship. Nous pourrions appeler cette nouvelle gamme de produits apparus en 2016 très haut de gamme, ultra premium ou même superphone. Cette nouvelle catégorie de téléphones, initiée par le S8+, puis ce qui devrait être l’iPhone 8, compte désormais un nouvel acteur : le LG V30.

LG V30

En effet, le V30 présenté ce matin même à l’IFA semble être une copie revue et corrigée pour tenir tête aux superphones de l’Américain et de Samsung. Et comme aucun smartphone ne prend sens sans comprendre sa cible, ajoutons que ce nouveau LG sera commercialisé sur tous les continents, là où ses prédécesseurs (V20 et V10) n’avaient été vendus qu’aux marchés américains et asiatiques. Il n’est de fait pas compliqué de comprendre que LG profite de ce qui était sa gamme singulière — les V avaient deux écrans jusque-là et des caractéristiques parfois loufoques — pour pivoter et entrer dans cette course aux superphones.

Les bords d’écran, ennemis officiels du design

Côté caractéristique, le Coréen commence par se débarrasser de son concept peu concluant de double écran : le V30 préfère le format désormais connu de 18:9e sur une dalle OLED sans bord et sobrement incurvée. Notons qu’il est un des premiers smartphones du Coréen à se tourner vers l’OLED, un choix qui rappelle déjà l’éventuel iPhone 8.

 

L’écran de 6 pouces occupe 81 % de la face avant, permettant au produit de conserver des dimensions humaines : il est à peine moins grand qu’un Pixel XL et légèrement moins grand qu’un iPhone 7 Plus. Ces deux exemples disposent de dalles de diagonales inférieures ; il est donc manifeste que LG a travaillé son smartphone pour aller chasser sur les terres des nouveaux Samsung, étroits malgré leur infinity display.

il est manifeste que LG a travaillé son smartphone pour aller chasser sur les terres des nouveaux Samsung

L’appareil photo reste proche de celui du G6 avec toujours le duo optique incluant un grand angle (120°) de 13 mégapixels, et un capteur plus classique (71°) de 16 Mpx. Le Coréen s’attarde toutefois sur cet optique classique puisqu’il disposerait d’une ouverture f/1.6. Cette dernière caractéristique est inédite sur un téléphone et doit, selon la physique, promettre une plus importante entrée de lumière pour le capteur. Les photos de nuit devraient s’en trouver améliorées.

Schéma de LG pour illustrer l’importance de l’ouverture d’un capteur

Comme nous l’écrivions plus tôt, le smartphone dispose également de composants audio de très bonne facture, avec le fameux quad DAC que les audiophiles avaient pu adopter sur le V20. La marque s’est par ailleurs félicitée de recevoir pour ce smartphone le label Hi-Fi, que Sony avait décroché plus tôt dans l’année pour son XZ Premium.

Septembre, mois du superphone

Enfin, parlons du ventre : le LG V30 ne reprend pas la mauvaise habitude du Coréen et propose, d’office, le meilleur SoC de Qualcomm à l’heure actuelle. Une promesse de durabilité pour les férus de performances là où le G6 s’était retrouvé rapidement dépassé par les Snapdragon commercialisés après sa sortie. Avec une puce Snapdragon 835, le smartphone devrait pouvoir rester en tête des benchmarks durant quelques mois encore. Cette puce est couplée à une mémoire flash de 4 Go, classique.

ESS, le constructeur des convertisseurs audio du V30

Attendu pour septembre, le smartphone a encore à dévoiler son prix final qui à notre avis déterminera son succès dans un marché très haut de gamme qui débute désormais au-dessus des 800 €.

Avec une formule qualité/prix recalibrée, ce V30 pourrait bien devenir un nouveau hit, après des années de flops cumulés pour le Coréen. Notons que l’intention d’en finir avec cette période délicate pour les finances de la marque est claire : exit la modularité, la batterie amovible, les doubles écrans et autres gadgets qui n’ont pas convaincu les consommateurs.

Partager sur les réseaux sociaux