Sur Google Street View, vous pouvez désormais vous promener dans un lieu non terrestre. La station spatiale internationale a été immortalisée à 360° pendant quatre mois par Thomas Pesquet et les autres astronautes à bord.

Thomas Pesquet a profité de son séjour à bord de la Station Spatiale pour immortaliser les lieux dans une vidéo à 360°. Mais l’astronaute ne s’est pas arrêté là : il en a également profité pour faire de l’ISS le premier endroit non terrestre intégré à l’option Street View de Google Maps.

En compagnie des autres astronautes présents à bord de la station, Thomas Pesquet a photographié l’intérieur des modules de l’ISS — là encore, à 360° — ainsi que plusieurs vues de la Terre depuis l’habitacle. Vous pouvez désormais vous promener à travers la station dans Google Maps, et même consulter plusieurs annotations qui vous indiquent les propriétés du module visité.

L’Agence spatiale européenne avait déjà proposé sa propre visite panoramique de l’ISS. Néanmoins, Google Maps permet de donner au spectateur une plus grande liberté de mouvement dans l’habitacle de la station, et de diversifier les points de vue.

24 images par panorama

Ne pouvant pas envoyer son propre personnel à bord de l’ISS pour prendre les photos, Google a chargé les astronautes de cette mission. L’installation d’un trépied étant impossible dans l’espace, les astronautes ont dû tendre deux paires de câbles élastiques, leur point de croisement définissant l’endroit où devait être positionnée la caméra.

Pour créer un seul panorama, les astronautes ont capturé 24 images différentes, en adaptant les moments des prises de vue en fonction de leurs autres activités à bord. Entre l’instant où la première photo a été prise, et celui où la dernière image a été récupérée par Google, quatre mois se sont écoulés.

Les astronautes ont mis 4 mois pour immortaliser la station

Même si la présence de l’ISS dans la cartographie de Google ne devrait pas permettre à l’entreprise d’en tirer un revenu, cela n’en reste pas moins un moyen pour l’entreprise de Mountain View de prendre un temps d’avance sur ses concurrents — par exemple, Apple et son outil Plans.

Partager sur les réseaux sociaux