Qualcomm réserve ses processeurs haut de gamme à Samsung. Conséquence : tous les modèles sous Android présentés avant la sortie du Galaxy S8 tourneront avec un processeur de l'année dernière.

Après une année 2016 un poil problématique pour Samsung (vous savez pourquoi), le géant coréen souhaite s’assurer la victoire en 2017. Et pour cela, tous les coups bas semblent permis. Forbes a appris par exemple que Samsung monopolisait la production de processeurs Qualcomm Snapdragon 835 pour son Galaxy S8 qui, d’après plusieurs sources, devrait sortir le 14 avril. Quelles conséquences ?

Elles sont assez importantes pour l’industrie : en 2017, tous les autres constructeurs qui présenteront un smartphone haut de gamme avant la sortie du Galaxy S8 auront un engin équipé du processeur haut de gamme de l’an dernier (un Snapdragon 821, qui équipe par exemple les Pixel de Google). Cela signifie que les modèles qui seront présentés au MWC seront vraisemblablement équipés d’un Snapdragon 821 — ou sortiront bien plus tard. Ce sera par exemple le cas du LG G6 ou du HTC U Ultra.

smartphone-samsung-galaxy

Si on peut y voir une pratique extrêmement anticoncurrentielle, Forbes évoque tout simplement un contrat passé entre Qualcomm et le Coréen. « Le Snapdragon 835 ne sera pas disponible en grande quantité avant la sortie du Galaxy S8  », affirme une source au journal économique qui confirme que Samsung s’est réservée la part du lion. LG ne semble pas trop s’en faire, estimant qu’il est parfois mieux d’avoir un processeur éprouvé et connu que le tout dernier modèle en date, mais dans la course au très haut de gamme, les chiffres comptent.

Au-delà de cela, si vous n’êtes pas intéressés par la puissance brute, gageons que vous ne verrez pas la différence entre processeur de l’année dernière et un processeur de cette année.

Partager sur les réseaux sociaux