HelloZack s'est donné une mission : revendre vos produits Apple en vous payant un rachat comptant.

Parfois, les idées les plus simples sont les meilleures. Et ce que propose HelloZack n’a rien de compliqué : cette jeune startup française vous promet de vendre les produits Apple dont vous ne vous servez plus. Elle évite ainsi au vendeur les ennuis de la négociation des prix, l’échange en mains propres ou les éventuels soucis liés à la transaction. Mieux encore : elle vous avance la somme après avoir fait son estimation. Si vous êtes à Paris, un coursier viendra chercher votre produit à l’heure que vous voulez. Si vous êtes en province, HelloZack vous enverra un bon postal prépayé.

Si vous lisez assidument nos articles, vous avez probablement déjà repéré ce nom sur Numerama. En effet, nous avions découvert HelloZack au moment de son entrée dans l’accélérateur de Numa. À l’époque, nous présentions la jeune startup comme « leboncoin des flemmards », puisque sa promesse était bien plus large : les trois fondateurs estimaient qu’ils pourraient vous débarrasser de tous les objets dont vous n’avez plus besoin. Après plusieurs mois d’expérimentation, ils se sont aperçus que devenir des experts en tout était impossible, sans parler de la logistique. Ils ont aussi remarqué que la plupart des demandes de vente concernaient des produits Apple : ni une ni deux, le pivot était fait.

Côté technologie, HelloZack a énormément investi dans le développement du processus : selon les informations que vous entrez dans le questionnaire, le moteur du site va étudier le marché en compilant les données en temps réel des grands marchands de l’occasion en ligne (LeBonCoin, eBay, Amazon etc.). Si vous validez l’offre, vous serez payé au moment où le coursier ou l’équipe qui reçoit le colis auront validé l’état de votre appareil. L’après-réception est tout autant automatisée : HelloZack va se charger de publier des annonces typiques sur tous les sites qui peuvent correspondre à votre produit. Après tout, cette partie de l’affaire ne vous intéresse plus : vous avez déjà été payé.

Il faut savoir que la startup reprend également des produits cassés. Ils ne finiront pas directement sur les étals des revendeurs d’occasion en ligne, mais chez des partenaires qui les rachèteront pour les reconditionner. Vous pouvez donc tout à fait tenter de proposer vos smartphones et laptops les plus anciens qui trainent dans des tiroirs, pour gagner quelques euros. Et pour son développement à moyen terme, HelloZack souhaite pouvoir proposer à des entreprises petites et moyennes de prendre en charge tout le renouvellement de leur parc informatique. Comme pour les particuliers, la startup espère se rémunérer sur les commissions qu’elle prend en échange de son service.

Après son passage à Numa qui l’a propulsée vers un business model solide, la startup doit transformer l’essai. C’est tout ce qu’on lui souhaite.

Partager sur les réseaux sociaux