Le dernier observatoire sur la 4G en France montre une nette accélération de l'effort fourni par Free Mobile pour exploiter ses « fréquences en or ».

Free Mobile entend pleinement profiter de ses « fréquences en or » pour déployer son réseau 4G en France. C’est le constat qui ressort du dernier observatoire de l’agence nationale des fréquences pour septembre, rapport qui établit chaque mois un bilan d’étape consacré aux efforts consentis par les opérateurs sur la mise en place du très haut débit sur le territoire.

Après une mise en route timide en août (on ne comptait que 3 installations actives sur les 167 ayant reçu une autorisation de l’agence), Free a mis un réel coup de collier ces dernières semaines pour étoffer son réseau utilisant la bande de fréquence 700 MHz — celle qualifiée « d’en or ». Et cela, tout en continuant d’ériger des supports 4G supplémentaires pour les autres bandes que l’opérateur utilise.

freeemobileparis.jpg

Au 1er octobre 2016, l’agence a été informée, sur la base des déclarations de Free Mobile, que 205 supports 4G compatibles avec les fréquences 700 MHz étaient en fonctionnement. Il est de très loin l’opérateur le plus actif sur ce chantier. Bouygues Télécom n’a qu’une seule installation active et les deux autres poids lourds, SFR et Orange, n’en n’ont pas la moindre.

Le document de l’ANFR indique Free a reçu pour l’heure l’autorisation de mettre en service 124 supports 4G 700 MHz de plus.

La bande 700 MHz était autrefois réservée à la télévision numérique terrestre mais une ré-attribution a eu lieu en 2015 afin d’en faire profiter le secteur de la téléphonie mobile. Une mise aux enchères a eu lieu en fin d’année et chaque opérateur a pu repartir avec au moins un bloc de fréquences. Free Mobile a par exemple récupéré deux blocs pour 932 millions d’euros.

205 supports 4G actifs pour la bande 700 MHz chez Free Mobile

Pour Free, la bande 700 MHz est un objectif prioritaire pour sa stratégie. Outre son rôle dans la 4G, elle présente aussi des caractéristiques intéressantes ; elle porte plus loin et offre un signal plus performant à travers les bâtiments pour atteindre les smartphones mais aussi les tablettes de ses clients. C’est pour ça que la bande a reçu ce surnom : elle fournit une meilleure couverture dans un endroit donné.

C’est ce printemps que l’agence nationale des fréquences a donné son feu vert au groupe pour qu’il commence à utiliser la bande des 700 MHz pour son réseau en très haut débit mobile. Bouygues a obtenu une autorisation au même moment. Le site RNC Free Mobile permet de consulter la liste des antennes 4G adaptées au 700 MHz en activité sur le territoire. Elles sont concentrées principalement sur Paris.

CC Rob Potvin
CC Rob Potvin

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés