L'agence nationale des fréquences vient d'accorder ses premières autorisations pour utiliser la bande des 700 MHz, qui servira à développer le très haut débit mobile.

Les opérateurs de téléphonie mobile peuvent avoir le sourire. C’est en effet ce mois-ci que le contrôle des fréquences dans la bande des 700 MHz va leur être transféré, ce qui leur sera très utile pour poursuivre le déploiement du très haut débit mobile (4G) dans l’Hexagone.

D’ores et déjà, deux des quatre opérateurs ont obtenu leurs premières autorisations de l’agence nationale des fréquences le 1er avril. Il s’agit de Bouygues Télécom et de Free Mobile. Le premier a obtenu le feu vert de l’autorité pour trois sites à Paris tandis que le second pourra utiliser la bande 700 MHz sur trois sites à Tarbes.

Antenne
CC Leeroy

Les deux opérateurs devront attendre le 6 avril pour commencer à mettre en service les sites 4G en 700 MHz. En effet, Bouygues Télécom et Free Mobile doivent attendre que les chaînes de la télévision numérique terrestre basculent cette nuit leur norme de diffusion du protocole Mpeg-2 vers le protocole Mpeg-4,

La bande des 700 MHz a fait l’objet d’une mise aux enchères à la fin de l’année 2015. Elle était auparavant réservée à la télévision numérique terrestre et est maintenant en train d’être réorientée vers la téléphonie mobile. Le déploiement aura lieu entre avril 2016 et juin 2019 en fonction des régions.

Partager sur les réseaux sociaux

Articles liés