MainTool est une startup française qui veut transformer les montres classiques et mécaniques de ses utilisateurs en objets connectés. Celle-ci vient de lancer une campagne de financement participatif pour mener à bien son projet.

Il y a seulement quelques années, les montres connectées était présentées comme les produits qui allaient, à coup sûr, révolutionner le marché des objets connectés. Néanmoins, celles-ci ont rapidement déçu. Autonomie trop faible, prix élevé et manque d’élégance sont autant d’éléments qui les ont rétrogradées au rang de gadgets peu pratiques. Cela est bien dommage car nul doute que l’Internet des objets est un secteur porteur au large potentiel. De là part l’idée de MainTool, une startup française fondée en 2014.

L’entreprise part du postulat suivant : les amoureux des belles montres classiques et mécaniques doivent dorénavant choisir entre porter un bracelet supplémentaire ou une smartwatch s’ils veulent bénéficier des dernières avancées technologiques sur les capteurs corporels ou les notifications mobiles. Pour proposer une alternative à ces derniers, MainTool propose un bracelet en cuir pour les montres classiques (que vous portez déjà) qui intègre la technologie permettant, ainsi, de multiplier leurs usages et les connecter à votre smartphone.

Maintool device

Et si la startup a déjà multiplié les collaborations avec divers horlogers suisses et allemands, elle souhaite désormais s’adresser directement aux consommateurs. C’est pourquoi, elle vient tout juste de lancer une campagne de crowdfunding sur Indiegogo. Nous avons rencontré Hussain Ahamed, l’un des confondateurs de MainTool.

Team MainTool

D’après le PDG de l’entreprise, l’un des problèmes récurrents d’une montre connectée numérique « c’est que quand elle n’a plus de batterie, l’objet ne sert plus à rien ». À l’inverse, un produit de MainTool a une autonomie d’environ 7 jours et, lorsque sa batterie tombe à plat, l’objet continue au moins de donner l’heure, il reste ainsi fonctionnel. Vous aurez donc l’air tout de suite moins ridicule qu’avec un cadran inutile autour du poignet.

Contrairement aux montres numériques type Apple Watch, les produits de MainTool ne permettent pas de passer un appel. Mais mis à part cela — et connectés à un smartphone — ils disposent globalement des mêmes fonctionnalités dont :

  • Compteur de pas ;
  • Envoi de messages pré-configurés ;
  • Alerte d’urgence.

D’autres usages sont également mis en avant. Par exemple, si vous êtes en réunion et que vous recevez un coup de fil, le bracelet de la montre se mettra à vibrer. Pour ne plus être dérangé, il vous suffit d’appuyer sur un bouton près du cadran pour rejeter l’appel et envoyer un SMS préalablement enregistré à la personne qui tente de vous joindre pour lui expliquer que vous ne pouvez pas répondre pour le moment.

Une autre fonctionnalité intéressante permet d’indiquer le chemin au porteur de la montre. En configurant un trajet sur l’application de Google Maps, l’objet pourra vous mener dans la bonne direction grâce à un système de vibration conçu à cet effet. Une vibration renforcée sur la gauche de votre poignet signifie qu’il faut tourner dans cette direction. Idem quand il faut aller à droite.

3

« Il n’y a pas besoin de réinventer la roue », estime Hussain Ahamed. Autrement dit, une montre traditionnelle peut tout à fait servir d’objet connecté et cela permet de combiner cette technologie avec l’artisanat de l’horlogerie. « On sait que beaucoup de personnes veulent nos produits », ajoute le PDG. C’est cette certitude qui motive MainTool à démarrer sa campagne de financement participatif.

Celle-ci propose aux donateurs de se procurer un bracelet pour montre, en cuir, baptisé « Classi » et compatible avec un grand nombre de cadrans différents. Tous les prix sont donnés en dollars américains (l’entreprise veut s’adresser à un marché international). Ainsi, les donateurs des premières heures de la campagne (super early birds) pourront se le procurer pour 99 dollars. Le prix s’élève à 119 dollars pour les acheteurs qui suivront juste après (early birds). Le vrai prix de Classi est de 149 dollars.

MainTool veut récolter au moins 50 000 dollars mais son objectif idéal est quatre fois plus élevé. Si la campagne s’achève sur un succès, les livraisons devraient avoir lieu en avril.

Partager sur les réseaux sociaux

Plus de vidéos