Smartphones, tablettes, infrastructures : la croissance de Huawei touche tous les secteurs. Mais quelle est cette entreprise chinoise fondée en 1987 ?

Entreprise d’une révolution culturelle

À l’orée des années 1990, la Chine lance ses premières vagues de libéralisation. C’est à ce moment que Ren Zhengfei, auparavant fonctionnaire de la dictature chinoise, va lancer Huawei Technologies à Shenzhen, ville que le pouvoir tente de transformer en El Dorado libéral pour les nouvelles entreprises chinoises.

La croissance de l’entreprise spécialisée dans le réseau téléphonique va s’accélérer avec l’introduction des technologies de communication dans la Chine nouvelle. L’entreprise, parallèlement à l’économie de son pays, va grossir et s’étendre au fur et à mesure de l’ouverture des marchés.

10 ans après sa fondation, Huawei signe son premier contrat d’infrastructure réseau à l’étranger. Rapidement, ses solutions réseaux deviennent pionnières, notamment sur la 4G. Huawei équipera Oslo en LTE dès 2009. La taille de l’entreprise s’approche de celle d’Ericsson, leader de l’infrastructure.

Du réseau au terminal

Fort de sa présence internationale ainsi que de son expertise technique, Huawei introduira en 2009 ses premiers smartphones Android. Rejoignant la liste qui s’allonge des constructeurs chinois au rapport qualité/prix serré qui envahissaient les marchés.

L’accélération du marché intérieur chinois sert la dynamique sur mobile de Huawei : avec Lenovo et Xiaomi, l’entreprise s’installe rapidement dans les plus gros vendeurs de téléphones de Chine. En 2012, approfondissant son expertise et son autonomie, avec sa filiale HiSilicon, Huawei commence la production de processeurs, les Kirin, concurrençant directement Qualcomm et Mediatek.

En 2015, la marque Huawei est installée partout dans le monde où elle mise désormais sur une montée en gamme et une communication solide pour effacer son image bas-de-gamme. Huawei se place comme troisième vendeur de téléphones au monde derrière Samsung et Apple, que l’entreprise prévoit de dépasser. La société est aussi à la production du Nexus 6P de Google, dernier symptôme de son changement de gamme et de ses premières lettres de noblesse dans la Silicon Valley.

Honor : filiale pour millenials occidentaux

Si la filiale Honor de Huawei est fondée en 1998, ce n’est que dans les années 2010 que l’on retrouve ses premiers produits : des smartphones au rapport qualité/prix particulièrement intéressants, destinés aux jeunes et aux technophiles. Rapidement, la société, aidée par Huawei, prend son envol et installe progressivement de la R&D et des bureaux dans les capitales européennes et américaines.

Avec une communication millimétrée et fondée sur les réseaux sociaux, la marque gagne en popularité et devient une vraie caution marketing pour Huawei.

Partager sur les réseaux sociaux