On peut difficilement en vouloir à Huawei de ruser pour garder une présence européenne malgré les interdictions de l'administration Trump. Dernière idée : sortir un smartphone déjà sorti.

En Europe, Huawei est présent avec deux marques. La première est la marque principale et vitrine, Huawei, qui propose des sélections claires et renouvelées annuellement, tirant vers le haut de gamme. La deuxième est Honor, une marque plus orientée jeunes et qui propose des smartphones aux bons rapports qualité/prix — ce qui ne les empêche pas d’avoir de bonnes idées et innovations. Incapable de sortir un nouveau produit en Europe sans le Google Play Store à cause des interdictions américaines, Huawei a décidé de tirer profit de cette situation en rusant.

L’invitation Huawei Nova 5T // Source : Huawei

Le Huawei Nova 5T est un Honor 20

Le smartphone annoncé pour le 17 octobre sous la marque Huawei a désormais un nom : Nova 5T. Et si le communiqué de presse évoque une nouvelle gamme, nos confrères de FrAndroid ont tout de suite reconnu le smartphone présent sur le dépliant numérique : il s’agit du Honor 20 sorti en juin 2019. Déjà certifié par Google, ce smartphone évite ainsi les soucis rencontrés par tous les appareils Huawei — ou Honor au demeurant — depuis les sanctions infligées par Donald Trump. Malin.

En réalité, la stratégie adoptée par Huawei lui permet de temporiser et de conserver un marché en Europe. Car le Nova 5T avait été commercialisé en même temps que le Honor 20 sous la marque Huawei dans certains pays. C’est une manière d’adresser différents marchés avec des opérations marketing adaptées que Huawei utilise depuis toujours. Huawei a donc un stock d’appareils similaires au Honor 20 sous sa marque et n’a qu’à organiser un lancement pour les faire passer pour de nouveaux produits. S’ils se positionnent en entrée de gamme côté tarifs — on parle quand même de smartphones datant de juin –, cela pourrait permettre à Huawei d’avoir une carte à jouer lors de la période des fêtes, si propice aux achats.

Reste que ces manipulations de marque ne sont qu’une rustine : impossible de continuer à simuler des sorties avec des produits datés bien longtemps. Les négociations entre l’administration Trump et la Chine pourraient permettre au géant de s’en sortir. En ce sens, le Nova 5T ressemble à la dernière poche d’air avant d’être à court de solution à moyen terme pour l’Europe. À long terme, Huawei peut toujours miser sur son écosystème maison.

Partager sur les réseaux sociaux