C'est Honor qui a le privilège de lancer HarmonyOS, le système d'exploitation de Huawei concurrent à Android. Le premier objet est un téléviseur 4K.

Il n’aura pas fallu attendre bien longtemps pour découvrir le premier vrai objet sous HarmonyOS, le concurrent d’Android développé par Huawei. Aussi surprenant que cela puisse paraître, le conglomérat chinois a choisi sa marque « jeune », un peu plus low cost, pour dévoiler les premières images du système d’exploitation. Et, comme prévu, ce n’est pas un smartphone qui fera la démonstration d’HarmonyOS, mais bien un téléviseur, nommé sobrement Honor Vision.

L’objet qui sera vendu environ 600 € ne s’inscrit clairement pas dans le haut de gamme du marché des téléviseurs. On se retrouve avec une dalle LCD 4K HDR de 55 pouces, éclairée jusqu’à 400 nits et équipée de plusieurs haut parleurs. Honor a également annoncé la compatibilité avec des casques sans fil grâce au Bluetooth 5.0 et… une caméra pop-up. Visiblement, ce gadget de 2018 a trouvé sa place dans une télévision : pour Honor, il servira à passer des appels en visioconférence — la télé possède donc aussi plusieurs micros. Quand elle n’est pas utilisée, la caméra est donc rangée. L’idée n’est vraiment pas mauvaise — on se retrouve avec une configuration de téléprésence confortable pour un prix qui n’est pas très élevé par rapport à du matériel vendu par exemple à destination des entreprises.

Une sortie en Europe n’a pas été évoquée.

Apple TV made in China

Mais cette annonce est surtout l’occasion de voir un peu plus à quoi ressemble HarmonyOS. Si vous suivez la philosophie Huawei en matière de design produit et logiciel, vous imaginez déjà la réponse : à l’interface de l’Apple TV.

C’est flagrant sur l’écran d’accueil, disposé en cartes en mode paysage, avec les contenus les plus importants en haut et les applications et réglages un peu plus bas. Le choix est loin d’être mauvais : à l’usage, la solution proposée par Apple est clairement au-dessus du lot, fluide et intelligente dans ses interactions. Mais on ne doute pas que HarmonyOS sera raillé pour cette inspiration qui se déploie même dans les couleurs choisies, qui sont les dominantes des systèmes d’exploitation Apple.

Comme dans l’écosystème Apple, Honor va profiter de maîtriser le système d’exploitation pour le faire interagir avec les versions d’Android personnalisées des smartphones Huawei ou Honor. Ainsi, il sera possible d’utiliser le smartphone en télécommande ou en micro supplémentaire lors des visioconférences. On note également sur le trailer de présentation quelques fonctions de déclenchement à la voix.

Quoi qu’il en soit et en mettant les inspirations de côté, on voit très clairement se dessiner la stratégie écosystémique de Huawei avec HarmonyOS dès ce premier objet, qui doit faire cogiter chez Google. Le message est clair : une troisième voie s’est ouverte pour la tech, au-delà d’iOS et Android.

 

Partager sur les réseaux sociaux