Le Play 4 Pro a été décliné par Honor dans une version équipée d'un thermomètre. Une caractéristique de niche qui deviendra peut-être normale en 2020.

Un thermomètre électronique dans un smartphone peut être à juste titre perçu comme un usage de niche. En 2016, nous découvrions au Mobile World Congress un smartphone conçu par Cat, pensé pour les chantiers, équipé d’un capteur permettant de prendre la température d’à peu près tout son environnement. Cette caméra thermique, développée par un spécialiste du sujet nommé Flir, n’a pas été une révolution dans l’informatique mobile : les constructeurs lui ont préféré des améliorations grand public, ce qui est bien compréhensible.

Mais ça, c’était avant l’épidémie de coronavirus.

Le thermomètre, killer feature du smartphone de 2020 ?

En juin 2020, on peut se dire qu’avoir dans la poche un appareil capable de prendre la température d’une personne n’est pas déraisonnable. La température corporelle n’est pas un symptôme permettant à coup sûr de détecter une personne malade, mais elle est un bon indicateur de la fièvre qui peut signaler une possible maladie. Un phénomène qui se retrouve dans bien des maladies, mais qui est particulièrement exacerbé dans le cas du coronavirus, puisque la réponse immunitaire du corps au virus a tendance à déclencher des poussées de fièvre particulièrement aiguës.

C’est très probablement la réflexion derrière l’édition spéciale du Honor Play 4 Pro 5G, smartphone proposé pour l’instant en Chine par la filiale « entrée de gamme » de Huawei. Cet engin grand public, vendu un peu moins de 450 €, est équipé d’un capteur de température permettant de mesurer des températures comprises entre -20 et +100 degrés Celsius, d’après Honor. Avec une fourchette aussi grande, tout l’enjeu pour le constructeur sera de donner des mesures précises sur les températures qui intéressent le grand public : celles qui vont de 36 à 40 degrés et qui correspondent à des états fiévreux ou non fiévreux du corps humain. En bref, le challenge n’est pas tant d’avoir une capacité à mesurer une large plage de température qu’à répondre à une exigence de précision sur des plages pertinentes. À ces questions, seuls des tests comparés avec du matériel médical pourront apporter une réponse.

Le Honor Play 4 Pro 5G équipé d’un capteur de température // Source : Honor

Mais au-delà du Honor Play 4 Pro 5G, on ne peut s’empêcher de se demander si la prise de température ne sera pas l’une des tendances des smartphones de 2020. Si une marque chinoise est capable de faire cette proposition sur un modèle vendu moins de 450 €, on se dit que le capteur et le logiciel qui interprète les résultats pourraient très bien être intégrés sur des modèles plus onéreux.

Ou, au demeurant, des modèles moins onéreux : plutôt que d’équiper des centaines d’employés avec un smartphone de fonction et un thermomètre électronique, on peut très bien imaginer l’intérêt pour une entreprise d’avoir une flotte d’appareils permettant de réunir les deux fonctionnalités en une. Comme la pratique tend à se démocratiser dans les lieux accueillant un public nombreux, elle pourrait créer une nouvelle demande pour laquelle il n’y a, aujourd’hui, pas beaucoup d’offres.

La prise de température du Honor Play 4 Pro // Source : Capture d’écran Numerama

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo