Le Honor Magic 3, dernier fleuron du constructeur chinois, promet de conserver des performances impeccables grâce à l’utilisation d’une IA qui va venir ranger proprement toutes vos données les unes à côté des autres. Un argument marketing douteux.

Honor vient de présenter ce 12 aout 2021 son tout nouveau téléphone : le Magic 3. Vendu à partir de 899 euros, ce mobile haut de gamme marque la toute première fois que le constructeur sort un appareil sans l’aide de son ancienne maison-mère Huawei.

Honor veut défragmenter votre téléphone

La marque devait donc frapper fort pour se relancer. Le Honor Magic 3 embarque toutes les dernières technologies, processeur Snapdragon 888+, trois ou quatre capteurs photo selon les versions, un écran Oled 120 Hz et même une technologie pour réduire l’usure de son smartphone sur le long terme et garder des performances impeccables, même de longs mois après l’achat.

Honor présente cette innovation comme un algorithme « anti-vieillissement » qui va optimiser la mémoire de votre smartphone pour en conserver les performances. Graphiques et animations à l’appui, Georges Zhao, PDG d’Honor, assure que cela permet au Magic 3 de ne perdre que 4 % de ses performances après 36 mois d’utilisation, alors que les autres mobiles Android perdent en moyenne 36,6 % de leur réactivité sur la même période.

Le graphique présenté par Honor
Le graphique présenté par Honor//Source : Honor

Le secret d’une telle optimisation ? Ranger proprement tous les bits les uns à côté des autres, selon la marque. Quiconque a déjà défragmenté le disque dur de son ordinateur reconnaîtra les graphiques ci-dessus.

Sauf que « ranger » ses données d’une telle manière ne sert à rien sur smartphone. Pire, défragmenter votre mémoire peut-être nuisible pour votre téléphone. Pour comprendre pourquoi il faut saisir la différence entre un disque dur, qui équipe les vieux ordinateurs, et la mémoire flash, qui équipe nos smartphones actuels.

Une optimisation inutile et nocive

Sur un disque dur, les données sont inscrites sur un cylindre en verre pivotant et une tête de lecture doit les trouver puis les transmettre à votre ordinateur. Si les données d’un jeu sont par exemple éparpillées sur le cylindre, la tête de lecture mettra plus longtemps à toutes les trouver. Dans ces circonstances, c’est pertinent de les rassembler au même endroit pour minimiser les mouvements du disque et éviter des temps d’attentes trop longs.

L’intérieur d’un disque dur avec son plateau (centre) et sa tête de lecture (gauche)//Source : Dave Indech — Wikimedia Commons

La mémoire flash utilisée dans nos smartphones, elle, n’utilise pas de composants mécaniques. Tout est stocké sur des transistors. Cela lui permet d’être beaucoup plus rapide puisqu’aucune tête de lecture ne doit aller physiquement cherches des données sur un emplacement du disque. Résultat, elle n’a pas besoin d’être « rangée » puisqu’il est possible d’accéder à toutes les données simultanément sans être limité par des contraintes physiques. C’est pour cela que la mémoire flash n’a pas besoin d’être défragmentée.

Par contre, la mémoire flash est limitée en cycle d’écriture. Cela signifie que si vous bougez vos données trop souvent, cela peut fatiguer les composants. Et comme la défragmentation fait très précisément cela, il est déconseillé de faire cette opération sur vos smartphones et vos tablettes.

Cela ne signifie pas que les algorithmes d’Honor ne sont pas capables d’optimiser les performances de votre smartphone sur le long terme. Peut-être que le constructeur a trouvé une méthode secrète pour faire en sorte que ses téléphones ne se fatigue jamais, mais ce n’est clairement pas grâce à la défragmentation.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo