Ataribox, Mini SNES et maintenant Commodore 64 : le succès ébouriffant de la Mini NES de Nintendo a ouvert la Boîte de Pandore et les initiatives du genre se multiplient. Jusqu'à quand ?

La mode de la miniaturisation des vieilles consoles n’est pas près de prendre fin. Alors qu’Atari veut l’emmener un peu plus loin en faisant de son Ataribox une véritable box télé, voilà que nous apprenons le lancement prochain d’une THEC64 Mini, soit une resucée de l’illustre Commodore 64, ordinateur 8 bits doté d’une mémoire de 64 Ko et qui a dominé son marché dans les années 80 avec des millions d’exemplaires vendus grâce à un prix agressif. On remarquera l’usage du suffixe Mini afin de perpétuer la tradition mise en place par Nintendo, qui a connu un succès retentissant avec sa NES et qui devrait tout aussi sabrer le champagne avec sa SNES fraîchement lancée (et déjà en rupture).

La maxi mode des Mini

Deux fois plus petite que son ancêtre sorti en 1982, la THEC64 Mini sera bien évidemment dotée d’un port HDMI pour venir se brancher aux téléviseurs d’aujourd’hui (spoiler : le câble est fourni). Elle s’accompagnera d’un joystick classique se branchant sur l’un des deux ports USB, l’autre pouvant par exemple accueillir un clavier pour profiter de ses vertus de programmation en langage Basic. Sinon, on pourra jouer à 64 oldies, parmi lesquels California Games, Speedball 2 : Brutal Deluxe, Paradroid ou encore Impossible Mission.

« Nous sommes ravis de faire renaître certains des jeux rétro les plus appréciés, sur l’une des plateformes ayant connu l’un des plus gros succès de l’histoire   » souligne Paul Andrew, directeur de Retro Games, qui s’est associé à Koch Media pour la commercialisation de cette THEC64, visiblement première d’une longue série. Lancement prévu début 2018 pour un prix de 79,99 €.

Partager sur les réseaux sociaux