Comme Régis, de nombreux personnages de la série animée Pokémon ont des noms qui diffèrent en fonction du pays de diffusion. Mais, ces différences s’expliquent par des raisons toutes simples.

La série animée Pokémon est un véritable monument pour plusieurs générations d’enfants. Depuis le premier épisode diffusé en France, le 5 septembre 1999, des milliers de personnes, de l’enfance à l’âge adulte, ont été conquis par les aventures de Sacha, Pikachu et les nombreux autres Pokémon. Les noms de Régis, de Sasha ou de l’infirmière Joëlle sont même entrés dans notre culture populaire.

Pourtant, ce sont des prénoms entendus seulement dans les pays francophones. Que ce soit au Japon, aux États-Unis ou ailleurs, les traductions sont rarement proches. D’un pays à l’autre, la carte d’identité de certains personnages peut donc être modifiée.

Régis, un nom unique au monde

Régis est l’un des personnages les plus emblématiques de Pokémon. Au Japon, son nom est Shigeru. C’est une référence à un autre grand nom du jeu vidéo, Shigeru Miyamoto. Ce dernier a longtemps été en concurrence, cordiale, avec Satoshi Tajiri (le créateur de la franchise Pokémon). C’est donc en souvenir de cette relation d’amis/rivaux que les créateurs de la série ont baptisé ce personnage Shigeru, puisqu’il est le rival de Sacha.

Régis. // Source : Pokemon Fandom
Régis. // Source : Pokemon Fandom

Et, si en France, nous le connaissons sous le nom de Régis, c’est grâce à Julien Bardakoff, le traducteur officiel des noms de Pokémon. Il a repris des lettres du nom japonais pour les reformuler dans un nom plus français. Mais, il est allé plus loin en s’inspirant du groupe d’humoristes français Les Nuls et d’une de leurs répliques cultes, « Régis est un con ».

« Régis n’est pas con dans la série, mais il est un peu méchant. Régis, c’était un bon nom de fumier », expliquait Julien Bardakoff dans une interview pour Caractères en 2021. À noter que dans sa version internationale, Régis/Shigeru s’appelle Gary. C’est une référence directe au choix de nom que l’on peut lui donner dans Pokémon Rouge et Bleu.

Sacha, Satoshi ou Ash

Éternel rival de Régis, Sacha a aussi vu son nom passer entre les mains de Bardakoff. Là aussi, le traducteur s’est inspiré du nom japonais du personnage : Satoshi (référence directe au nom du créateur de la licence Pokémon, Satoshi Tajiri).

Dans son interview pour Caractères, Julien Bardakoff a expliqué ses choix : « J’ai utilisé les mêmes lettres que le héros japonais qui s’appelle Satoshi. Je n’ai pas utilisé toutes les lettres parce que c’est très difficile d’avoir les mêmes lettres. Sacha est un prénom que j’aimais bien, puisque c’est le prénom que j’aurais aimé donner à mon fils. »

Sacha. // Source : Capture d'écran Numerama
Sacha. // Source : Capture d’écran Numerama

Un choix qui se démarque bien des autres pays, où Sacha se prénomme plutôt Ash. Pour comprendre ce nom international, il faut regarder au début des jeux Pokémon Rouge et Bleu. Ash est l’un des trois noms par défaut que le joueur peut choisir lorsqu’il configure son personnage avant le début du jeu. Par ailleurs, le personnage dans la série animée est directement inspiré de Red, le personnage principal des premiers jeux Pokémon. Selon Bulbapedia, Ash pourrait aussi tirer sa source du nom japonais, Satoshi.

Des traductions parfois simples

Pour d’autres personnages, les traductions sont souvent moins poussées. Le Professeur Chen se nomme, par exemple, Dr. Yukinari Ohkido dans la version originale japonaise. Mais, son nom français s’inspire plutôt de son nom international, Oak. En anglais, « oak » veut dire « chêne ». Pour trouver un nom au professeur qui aide à plusieurs reprises Sacha, les traducteurs français de Pokémon ont donc simplement traduit son nom de famille.

Cette technique a plus ou moins été reprise avec un autre personnage culte, l’infirmière Joëlle. Dans la version japonaise, elle s’appelle sobrement « Joy ». Dans d’autres langues, elle conserve son prénom, même si Joy est affublée de titres dans certains pays. Dans les pays anglophones, son nom complet est « Nurse Joy ». Aux Pays-Bas, elle s’appelle « Zuster Joy », qui veut dire « Sœur Joy ». En France, on a repris la traduction anglaise, ce qui explique pourquoi on la connait sous le nom d’infirmière Joëlle.

Même au sein de la Team Rocket, les noms ne viennent pas de nulle part

Les personnages emblématiques de la Team Rocket ont aussi des noms recherchés. Miaouss est ainsi la version française de Nyarth, le nom original du Pokémon au Japon. En anglais, c’est Meowth. Que ce soit en japonais, en anglais ou en français, tous ces noms ont pour base l’onomatopée qui imite le miaulement du chat : « Miaou » pour les francophones, « Meow » pour les anglophones et « Nya » pour les Japonais.

Team Rocket. // Source : Capture d'écran YouTube La chaîne officielle Pokémon en français
Team Rocket. // Source : Capture d’écran YouTube La chaîne officielle Pokémon en français

Du côté de Jessie et James, leurs noms internationaux trouvent leur origine avec Jesse James, un célèbre hors-la-loi américain du 19e siècle. Mais, ils n’ont rien à voir avec les noms japonais des personnages, Musashi (Jessie) et Kojirō (James), qui sont inspirés de deux épéistes rivaux japonais du 18e siècle, Miyamoto Musashi et Sasaki Kojirō. Des noms évidemment moins familiers pour les Occidentaux, sans doute plus à l’aise avec les appellations Jessie et James.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez les suivants : ne les manquez pas en vous abonnant à Numerama sur Google News.