Blizzard annonce que son application Battle.net accueillera pour la première fois un jeu vidéo ne figurant pas dans son catalogue. Il s'agit de Destiny 2, un titre développé par Bungie, un studio lié à Activision.

C’est un changement majeur dans la philosophie de Blizzard. Pour la première fois de son histoire, le studio va ouvrir son application Battle.net à d’autres jeux vidéo que les siens. La société américaine a annoncé jeudi 18 mai qu’elle mettait à disposition sa plateforme « pour permettre la prise en charge exclusive de la version PC de Destiny 2 ». Le jeu sortira le 8 septembre 2017, également sur Xbox One et PS4.

« Il y a de très grands fans de Destiny dans l’équipe Blizzard », fait savoir l’entreprise pour justifier l’aide qu’elle apporte à Bungie, le studio qui s’occupe de la conception du titre. Avec ce coup de main, cela « permettra aux développeurs de Bungie de consacrer leur énergie et leurs ressources à la conception du meilleur jeu qui soit », puisqu’ils n’auront pas à créer une plateforme ad hoc.

Extrait d’une cinématique de Destiny 2.

« Créer un nouveau client réseau pour Destiny 2, qui est pour la première fois annoncé sur PC, augmenterait considérablement le temps de développement du jeu », fait remarquer Blizzard.

Cela étant dit, cet accord entre Bungie et Blizzard ne vient pas de nulle part.

En effet, il faut savoir que Bungie a signé un contrat à long terme avec Activision pour créer quatre jeux vidéo de tir et d’action dans un univers de science-fiction, à travers une nouvelle franchise baptisée Destiny. Le premier opus a été commercialisé fin 2014 et a connu quatre extensions sorties entre décembre 2014 et septembre 2016. Il était alors prévu de sortir un jeu tous les deux ans.

Par ailleurs, Activision et Blizzard sont deux entreprises extrêmement proches. Elles sont liées par la même maison-mère, Activision Blizzard. Dans ces conditions, il n’est pas très étonnant de voir Blizzard proposer sa plateforme PC à Bungie et Activision, que Blizzard qualifie de « sociétés sœurs ». Après tout, ne dit-on pas que les membres d’une famille doivent s’entraider ?

battle-net-destiny
L’annonce sur Battle.net

Donc dès la rentrée prochaine, Destiny 2 accédera « au réseau mondial de Blizzard », une « infrastructure Internet bien établie au niveau mondial ». Pour les joueurs, cela veut dire qu’ils « pourront accéder à nos fonctionnalités sociales en ligne pour discuter avec leurs amis, voir qui est en ligne et joue à Destiny 2 ou à d’autres jeux Blizzard, ou encore diffuser leurs parties sur Facebook ».

Mais attention : pour ce qui est de l’assistance clientèle ou de la gestion des serveurs, ce n’est pas Blizzard qui sera aux manettes. C’est vers Bungie qu’il faudra se tourner si vous devez vous adresser à quelqu’un. Si vous devez contacter Blizzard, ça doit être pour « les fonctions liées à la plateforme de Blizzard, comme la connexion et les fonctionnalités sociales » et les « problèmes spécifiques à ses services, relatifs à la plateforme et à la boutique ».

D’autres jeux à venir ?

Reste une question centrale : Destiny 2 est-il le premier représentant d’une longue série de jeux tiers à arriver sur Battle.net ou est-ce une ouverture exceptionnelle qui n’en appelle aucune autre ? Ceux et celles qui espéraient voir Battle.net devenir une plateforme universelle voient leurs espoirs douchés : «  Destiny 2 est le seul jeu n’appartenant pas à Blizzard que nous prévoyons de prendre en charge », prévient le studio.

Mais il ne faut jamais dire : fontaine, je ne boirai pas de ton eau. Peut-être Destiny 2 servira de ballon d’essai pour Blizzard pour d’autres annonces du même genre. Après tout, même si le studio déclare n’avoir « aucun projet à court ou à long terme visant à intégrer des jeux tiers à l’application Blizzard », il ajoute au cas où qu’il évaluera « les besoins et opportunités relatives à d’autres jeux Activision ».

Partager sur les réseaux sociaux